dimanche 27 janvier 2013

Le sourire d'un enfant heureux




Thomas, c'est mon adorable
petit-fils de douze ans.
Il aime offrir des cadeaux
 autant qu'il aime en recevoir.

Je retire le papier de soie
puis,
j'enfile lentement
ma main
à l'intérieur du joli sac
couvert d'un beau poinsettia.

Ses yeux bleus,
 grands d'émerveillement,
suivent mes gestes...






Il sait que je m'exclamerai bientôt !!!

A l'intérieur, un petit sac de mitaines
tend les bras.

Encore une fois, j'enlève le papier de soie
pour découvrir une belle surprise.

Deux petits emballages contenant
un minuscule chat siamois en porcelaine,
fait à la main. 

Là, je le regarde émue, je suis sans mot...
Merci mon coeur !!! Merci Thomas !!!
Grim' t'aime !!!

Vous vous souvenez sûrement des trois chats musiciens en porcelaine que Thomas m'avait offerts pour ma fête en août dernier. Je les avais installés, avec la carte, sur une petite table haute pour éviter que Mlle Alice, notre chatte, mette sa douce patte sur ces miniatures très fragiles. Ils ont maintenant la compagnie de deux petits siamois qui aiment jouer. 


Ce n'était pas fini... « Grim, regarde dans le fond du gros sac. » Sous le papier de soie, dans un joli petit coffre en bois se cachait un assortiment complet de thé de première qualité. Thé vert, noir et aux herbes. Un délicieux breuvage qui nous réchauffera en cette période de grand froid. Il y avait aussi, pour Grip, une carte-cadeau de 40$ pour son anniversaire et Noël. Thomas, tu es vraiment merveilleux !!!!!

« Le plus beau cadeau que l'on peut me faire,
est le sourire d'un enfant heureux. »
Carole Monney

mardi 22 janvier 2013

Au fil de mes trouvailles...


photo Robert Baterman

Il n'observait pas le lac gelé comme je le vois parfois par ma porte-fenêtre. Ce jour-là, ce magnifique cardinal, ce passereau d'Amérique du Nord que tous les ornithologues recherchent, était perdu dans un bac de récupération. Je l'ai sorti de sa position précaire pour mieux admirer sa tunique rouge vermillon. J'avais entre les mains une photo représentant une oeuvre de Robert Bateman, animalier, naturaliste et peintre canadien.

Ce n'était peut-être pas l'oiseau que je cherche l'été dans les arbres feuillus lorsque j'entends son chant, mais il ne méritait pas le sort qui l'attendait. Il ne fallait surtout pas qu'on transforme son papier glacé en papier mouchoir ou, pire en papier... Cette oeuvre était trop belle !!!!!


Désormais, le cardinal vit dans une belle boîte en métal sauvée aussi de la récupération, souvenir des Jeux Olympiques d'hiver Canada 2010 (Vancouver). Il a rejoint mes autres illustrations accumulées au fil de mes trouvailles dans les revues ou ailleurs.

Les choses gratuites sont souvent
celles qui ont le plus de prix...
Christian Larson

dimanche 13 janvier 2013

Avec toi, j'avais dix ans !!!


Nouvel An 2013

Chère Mève,
mon extraordinaire petite-fille,
"Ma Puce",


Je rêvais de surprises pour cette nouvelle année. En voyant cette ange-fée déposer un coeur sur une pile de cadeaux, je n'ai pas hésité. Ça me semblait un bon présage !!! Je t'écrirais dans cette carte avec l'encre de mon coeur comme je le fais à chaque Noël depuis ta naissance.

Je cherche le fil qui me conduira vers toi en tissant joliment une aquarelle avec mes doigts. C'est toujours avec un brin d'inquiétude que je commence ta lettre. Depuis deux ans, t'écrire était devenu une épreuve. J'en ai beaucoup souffert... Maintenant, j'ai compris que la sève de la tendresse résistera toujours devant ma tristesse.

Cette année, tu es au collège avec Thomas et il me parle de toi... quelques mots seulement. Moi, je voudrais tout connaître de toi, de cette merveilleuse jeune fille que tu es sûrement devenue. J'aimerais tant tenir ta main, j'aimerais tant voir ton sourire, j'aimerais tant t'écouter me parler de tes passions, de tes projets. J'aimerais tant être une vraie grand-maman comme lorsque tu étais enfant. Tu t'en souviens Mève de ce bonheur qui nous aimantait, de ces petits plaisirs qu'on partageait. Avec toi, j'avais dix ans !!!!!

Aujourd'hui, ma vie ne se joue pas toujours en couleurs étincelantes. Certains jours, le brouillard s'installe dans ma tête et mon coeur. Il met un voile sur mes émerveillements et il recouvre de poussière mes espoirs. Reviens vite Mève, je voudrais tant retrouver ma jeunesse...

Cette nouvelle année j'aimerais qu'elle t'amène là où tu veux aller... et je sais que tout est possible. Je regarde la toile que j'ai peinte en pensant à toi. Une petite fille frappe à une porte, est-ce toi Mève ? Ce souhait, je le  fais pour toi et moi.

Ta grand-maman Suzanne
Je t'aime gros comme xxxxxxxxxxxxxxx ça.

P.S. Depuis plus de cinq ans, sans raison, ses parents nous défendent d'avoir des contacts si petits soient-ils. Même si en juillet 2007, j'ai obtenu un jugement de la Cour Supérieure du Québec me donnant des droits d'accès à Mève et son frère Jo.
Je n'ai pas encore compris pourquoi on sépare les enfants de leurs grands-parents. Elle a eu 15 ans en juillet 2012. Déjà...

Carte: The Art File
Maria Woods by Out of the Blue
Related Posts with Thumbnails