samedi 14 juillet 2012

Hommage au poète


Je l'ai connu au début de l'année 2010 lors de rencontres chez des amis. Personne ne nous avait présenté mais il avait laissé en moi une trace qui ne s'effacerait jamais. Parfois, je traînassais devant sa porte mais la peur m'empêchait d'entrer, pourtant, ses invitations très amicales et chaleureuses attiraient un grand nombre d'admirateurs. Puis, un soir de grand froid, en mars, j'ai poussé lentement la porte du "Moulin bleu". Une douce musique classique me fit ralentir... Vivaldi était de garde pour mieux accueillir les visiteurs. C'est là, dans ce moulin bleu, que je lui avais écrit quelques mots. Sans faire de bruit, doucement, j'ai refermé la fenêtre. Je savais que je reviendrais en traînant mon angoisse mais si je voulais avancer, je devais combattre mes peurs. Un jour d'avril, où nous avions "Rendez-vous", je me suis permise de lui avouer que sa petite fenêtre me paralysait parfois mais que j'apprendrais à la dompter en douceur...

À ma grande surprise, en février de cette même année, il avait déposé quelques mots sur "Le Bonheur avec un grand B" et avait accroché sa petite photo dans mon cadre d'amis fidèles. Je crois qu'il avait compris que la poésie comblerait un vide dans ma vie, et un doux vent d'amitié m'avait envahie en pleine tourmente. Il transportait, partout où il allait, un aura de douceur et de tendresse qui rend le monde meilleur. Il racontait ses voyages, montrait des photos et partageait ses états d'âme dans ses messages poétiques.

Dans "La voix de l'au-delà" du 13 mars 2012, il annonçait une pause temporaire. On avait tous et toutes le coeur brisé par la peur qu'il ne revienne plus nous caresser avec ses mots. Ce soir-là, je lui avais écrit sans peur, sans retenue.  
« Lorsque j'ai ouvert ta porte la première fois, j'ai découvert un monde merveilleux... Un monde sans rejet, tout en douceur et en tendresse, un monde de mots qui a touché mon âme et mon coeur. Merci! Ce soir, ton après-poème a semé un petit vent de panique qui a ébranlé mes pensées mais qui ne pourra jamais effacer tous les petits pas que j'ai faits grâce à toi, mon ami.
Je tiens ta main comme tu tiens la mienne... dans le silence, le temps d'une pause, jusqu'au prochain rendez-vous... » 

Après un silence de trois mois, le 4 juin, Herbert a publié une lettre  "Le rideau se ferme" sur son blog (au jour le jour).  « C'est un ordre médical, je vous avais déjà parlé de la tendresse de mon âge.... J'ai tant de souvenirs dans mes tiroirs secrets. »  Voici un très court résumé mais si vous voulez vous faire caresser par ses mots cliquez ici pour la suite...


« Herbert, ce soir j'ai la nostalgie 
de ta douceur, de ta tendresse, de ta poésie. »
Merci pour tout !!!
Sue
  

8 commentaires:

  1. Je pense souvent à Herbert et ses doux mots me manquent aussi...
    Moi et Stella lui envoyons des baisers d'étoiles :-)
    Merci de ce bel hommage.

    Bisous ✰✯✮ Laure ✮✯✰
    http://suivre-mon-etoile.blogspot.fr/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Laure,

      Herbert est un homme exceptionnel que personne n'oubliera et nous avons eu beaucoup de chance de le connaître. Ses petits mots ont laissé une trace d'encre indélébile dans les coeurs.

      Bisous tout doux et gros câlin pour Stella

      Supprimer
  2. C'est toujours triste de perdre quelqu'un qu'on estime, c'est gentil à toi de lui rendre cet hommage. Je suis heureuse d'avoir de ces nouvelles, j'avais perdu ces coordonnées.Merci.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir Solange,

      Pour moi et pour plusieurs autres, Herbert fut une figure déterminante. Sa grande sensibilité touchait notre âme. J'ai beaucoup appris et il m'a aidé à grandir.

      Bisous tout doux pour ton 48e anniversaire de mariage (en retard)
      Sue

      Supprimer
  3. *** Un petit bonjour rapide de Thaïlande !!!! ... je reviendrai très vite te voir !!!! BISOUS BISOUS BISOUS à toi Grimimi ! :o) ***

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Contente de voir ta jolie photo Nancy et de lire ces quelques mots de la Thaïlande. Merci pour tes GROS BISOUS remplis d'affection.

      Je suis un peu pressée ce matin (09h40), nous partons vers (10h30) voir Th à son camp de hockey. Après, nous irons chez lui. Mon fils, Michel, nous a invités à manger sur la terrasse. Le bonheur, le plaisir et le soleil sont au rendez-vous!!

      Je t'envoie des doux bisous d'amitié du Québec.
      grim

      Supprimer
  4. *** Coucou Gentille Grimimi ! :o)

    En lisant tes lignes j'ai poussé en même temps que toi à nouveau la porte du Moulin Bleu et notre ami, notre cher ami Herbert nous manque beaucoup.

    C'est avec beaucoup de plaisir que j 'ai eu quelques nouvelles de lui le mois dernier, il semblait aller mieux au niveau de sa santé.
    Mais tout comme à toi et à tous ces amis, sa poésie nous manque cruellement.

    C'est bien de ta part de lui avoir dédié ce post... merci pour lui et merci aussi de traduire l'attachement que nous lui portons tous.

    Je suis heureuse que tu aies passé de bons moments ce jour avec ton fils et ton petit-fils ... c'est LE BONHEUR !!!!!

    Je t'embrasse et je te souhaite une douce nuit ! BISOUS Gentille Grimimi :o) ***

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ma douce Nancy,

      Herbert a laissé des sillons profonds dans les coeurs
      de toutes les personnes qui ont eu le bonheur de lire sa poésie.
      Il était un prince,
      et par sa plume tous ses petits commentaires prenaient un sens...

      Je suis très heureuse d'apprendre qu'il va mieux et je lui souhaite une longue vie remplie de petits bonheurs.

      Je t'envoie un énorme bouquet de becs chinois comme je les donnais à mes petits-enfants.
      grim

      Supprimer

Ne partez pas... sans laisser une trace de votre passage.
MERCI !

Related Posts with Thumbnails