dimanche 13 mai 2012

Les Mères qu'on oublie...


Cette carte, je l'ai reçue pour mon 54è anniversaire en août 1997.  Tu te souviens Maman de ce très grand bonheur d'été. À l'intérieur, Liette avait écrit pour toi ces quelques mots. « Je t'aime beaucoup et je ne t'oublierai jamais! ». Tu avais signé et ajouté six X pour les bisous.

Même toi maman à 85 ans et très malade, tu avais été témoin de la joie qui me transportait. Tu étais arrivée au bras de ton petit-fils Michel en tenant la main de sa conjointe Liette. Les parents de Normand étaient assis sur la terrasse avec Marcelle, ma soeur. Il régnait déjà dans ce jardin tout blanc une atmosphère de réjouissance quand je les ai vus. Sylvain, mon autre fils, arrivait les bras chargés, tandis qu'Isabelle, la nouvelle maman, portait fièrement comme le plus beau trophée, sa petite fille qui avait quinze jours seulement. Le 26 juillet, pour la première fois, j'étais devenue grand-mère. J'ai tendu les bras pour lover ma tête dans son odeur. J'étais si heureuse d'être sa grand-maman.

Maman, j'aimerais que tu sois encore assise près de moi pour te raconter tous les beaux moments que cette carte représente. Nous avons déposé Mève dans tes bras et tu les as refermés tendrement sur ce petit bébé. J'ai cette jolie photo sur ma table de nuit. Cette magnifique petite-fille, ma Puce comme j'aimais l'appeler, était une fête... J'ai connu ce grand bonheur à deux autres reprises. Jonathan, le frère de Mève, aura 13 ans le 14 mai, et son cousin Thomas aura 12 ans, le 4 juin.

Comment ma vie a-elle pu changer du jour au lendemain sans avoir ressenti les petites secousses  annonciatrices d'un tel naufrage?  Je n'en sais rien...

Depuis vendredi soir, je pleure toute cette détresse que je ravale trop souvent. Je pensais partir samedi pour quelques jours, le temps de laisser passer la "Fête des Mères". Mais j'ai toujours cette petite lueur d'espérance qui m'empêche de quitter la maison... Cette journée où je penserai à ma mère décédée le 21 août 2006, cette journée comme à chaque année, je deviens une mère qui attend que le téléphone sonne.  C'est la journée la plus difficile de l'année parce qu'elle me rappelle tant de beaux souvenirs. Après six ans sans appel, sans visite, sans carte, sans rien, j'ai parfois le goût d'hurler...  1,682 jours sans ma petite-fille Mève qui aura 15 ans le 26 juillet.



J'offre ce bouquet à toutes les mères oubliées...



23 commentaires:

  1. Bonne fête à toutes les mamans du monde :-)
    En France cette fête aura lieu le 3 Juin.

    Bon courage et garde espoir qu'un jour... les liens se resserrent.

    Bisous ♡♡ Laure ♡♡
    http://suivre-mon-etoile.blogspot.fr/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci de ton passage Laure. Bon dimanche en famille avec ta précieuse étoile.

      Bisous tout doux et gros câlin pour Stella
      grim

      Supprimer
  2. Bonne fête des mères chère Grimimi. Prends soin de toi. Câlin.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Martine, j'apprécie ta sensibilité.

      Doux et tendres bisous
      grim

      Supprimer
  3. Bonjour Grimini .
    Je viens de lire ton blog .... Que de souffrance ... que de larmes dans ce que tu écris ....
    Je suis de tout coeur avec toi .... Comment en arriver à être priver de tous ces petits êtres que l`on aime tant ?
    Est ce qu `il y a une réponse à la situation que tu vis ?
    Je penses à toi en cette journée où l`amour , la tendresse et le partage sont au rendez vous .... les roses que je t`envoie sont blanches pour la pureté de tes sentiments faits d`amour ... de pardon et de courage ..
    Prend bien son de toi .
    Bisous à toi d`une autre grand maman ...
    Capucine

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Chère Capucine,
      Dimanche soir, tu es devenue "MON ANGE"... Je terminais de répondre à ton commentaire lorsque le téléphone a sonné. C'était un appel de mon petit-fils Thomas.

      Nous avons parlé une quinzaine de minutes, puis Th m'a dit que son père voulait me parler. Tu ne peux pas imaginer ma joie, je devrais plutôt dire, tu peux t'imaginer ma surprise et la joie qui sortait en pleurs. Tout pour lui donner envi de raccrocher...

      Capucine, je dépose tes roses blanches dans le coffre de mon coeur avec les roses rouges que tu m'as offertes il y a peu de temps. Je te remercie chaleureusement de ta visite et je t'envoie des bisous tout doux et trois gros câlins pour tes petits-enfants.

      Une grand-maman au large sourire...

      Supprimer
    2. Bonjour Grimini .
      Je viens de prendre connaissance de ta réponse à mon commentaire .
      Que je suis heureuse pour toi .... !
      Tu écris que j`ai été ton ange ... j`en suis touchée car cela me confirme que mes roses et mes pensées positives volant jusqu `à toi ont portés fruit .... et qu`en réunissant nos énergies ... tu as put vivre de beaux et doux moments.
      Je t`en souhaite encore beaucoup d`autres entourée de tous ceux que tu aimes . La vie se chargera de te rendre justice en permetant les visites de tes petits chéris ...
      Garde espoir ...
      Avec toute mon amitié .
      Bisous remplis de douceurs et de tendresse .
      Grand maman capucine .

      Supprimer
    3. Merci Capucine!!! Tes pensées positives ont touché mon âme et cette nouvelle amitié me touche beaucoup.

      Bisous tout doux
      Sue

      Supprimer
  4. C'est désolant, j'ai tellement de mal à comprendre autant de cruauté.Je suis avec toi de tout coeur, bisous.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ma chère Solange,
      Ton commentaire est sûrement entré pendant que j'écrivais le com précédent pour Capucine.

      J'ai d'abord eu l'appel de Th puis après mon fils m'a parlé. C'est un très beau moment que de recevoir un appel de notre enfant la journée de la Fête des Mères, j'en ai pleuré de joie. Trois heures plus tard, je raccrochais le combiné avec une nouvelle légèreté.
      Même si je voyais mon fils lors des parties de hockey de Th, ou quand il venait le reconduire ou le chercher chez nous, la relation privilégiée mère-fils que nous avions toujours eue, n'existait plus depuis cinq ans.

      J'espère que Sylvain posera le même geste... J'ai téléphoné chez lui il y a 15 minutes pour parler à Jonathan qui fête ses 13 ans aujourd'hui. Il n'y a pas eu de réponse mais mon message est sur le répondeur... en espérant qu'ils lui transmettront.

      Je te remercie d'avoir pris le temps de m'écrire ces quelques mots d'encouragement.
      Doux et tendres petits bisous

      Supprimer
  5. Ça fait du bien hurler! J'hurle avec vous!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Jane, je t'entend d'ici... et ça libère.

      Doux et tendres petits bisous et gros câlin pour Jacob
      grim

      Supprimer
  6. Comme c'est cruel de la part d'un enfant d'oublier volontairement la fête des mères après tout l'amour qu'une mère peut donner jusqu'à l'âge adulte et après. Tu sais ce que j'ai vécu exceptionnellement ce jour là cette année. En espérant que les prochains soient plus joyeux pour toi et pour moi et pour ma mère aussi. J'ai aussi un autre frère qui 'boude'. Mais il parait que son grand de 17 ans le boude à la fête des pères! Une roue qui tourne ! L'idéal serait de ne s'attendre à rien et de s'organiser notre journée. Qu'ils nous courent après!
    Je n'est rien à ne plaindre des deux miens, ils sont des amours, tellement reconnaissants. Je remercie le ciel et espère qu'ils restent comme ça.

    RépondreSupprimer
  7. Cette année, la fête des mères me réservait une belle surprise quand Thomas m'a dit Grim, papa veut te parler. Les larmes refoulées sont sorties comme des torrents en le remerciant de ce geste important que j'attendais depuis trop longtemps. Michel était étonné de ma réaction.

    Je sais ce que la maladie mentale peut apporter de peines et de douleurs dans une famille... Ma mère avait 60 ans quand elle est tombée malade. On pensait que c'était de l'épuisement mais lors de sa tentative de suicide le diagnostic est sorti... Sa vie et les nôtres n'ont plus jamais été pareilles. Les médicaments l'ont aidée mais parfois dans sa tête les morceaux étaient comme un casse-tête qu'on a échappé.

    J'espère que ton frère sera pris en main par des médecins responsables et professionnels... Je te souhaite du courage pour cette traversée du désert.

    Je t'envoie un énorme panier de doux et tendres petits bisous,
    grim

    RépondreSupprimer
  8. j'ai lu .. Sue...! je suis juste heureuse du geste, que tu aies pu entendre ton fils
    je suis heureuse pour toi...
    pour tout le reste je suis bloquée, tout s'est arrêté en moi en apprenant le mal inguérissable dont souffre ma fille adorée
    et tout m'est devenu égal...et c'est bien triste

    je t'aime fort fort et souhaite que ce geste se reproduis epour toi...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ma tendre Nanou, mon amie maminou!!! Ce geste tant espéré me redonne ma liberté. Je souhaite de tout coeur que l'avenir soit parsemé de doux et beaux moments avec mon fils Michel, le papa de Thomas.
      Ça ne règle pas tout mais c'est une épine en moins... Il y a toujours ce drame injuste qui m'éloigne de Mève et Jo, les enfants de mon autre fils Sylvain. Je garde ESPOIR que mes deux petits-enfants, se souviendront un jour de leur grand-maman.

      Nanou, tu m'as toujours répété que je devais garder ESPOIR et je me suis accrochée à cette petite phrase. Aujourd'hui, tu vis une dure épreuve, peut-être la plus difficile parce que ce n'est pas toi qui es malade, mais ta fille adorée. On est humain, et je trouve normal que le désespoir vienne parfois nous visiter. Ce n'est pas de la faiblesse...
      Maminou, rappelle-toi toujours de ce qui a fait ta FORCE et qui t'a permis de gagner tes combats... C'EST L'ESPOIR !!!

      Je t'envoie en énorme panier de pensées amicales accompagnées de doux petits bisous.
      Tendrement Sue

      Supprimer
  9. Mon coeur se fend, Grimimi à ta douleur, cette peine inutile et cruelle qui pourrait s'effacer d'un coup si la raison revenait subitement à ces fous qui ne savent pas ce qu'apporte une grand-mère à ses petits-enfants!J'ai honte, beaucoup, de t'avoir parlé quelquefois de mes petits-enfants, et d'avoir ravivé ta peine.
    Mais tout est relatif, pourtant. J'ai vu Nicolas lors d'une fête familiale le 13 mai. Mais j'étais avec les adultes et lui avec les jeunes sur le court de tennis de l'établissement où nous étions. Beaucoup de gens me parlaient et je piaffais de le rejoindre. J'au, quelques instants et j'ai pris une raquette pour jouer avec lui qui me donnait mille conseils. Un trop court moment. Ce qui fait que je ne l'ai pas assez vu, que je n'ai pas assez échangé avec lui sur tout ce qui important pour lui dans sa vie de garçon de 9 ans. Et puis ce jour-là, Agathe était absente : sa mère n'avait pas voulu échanger avec son père un dimanche où il n'en avait pas la garde. Cruelle absence, moi qui suis si fier d'elle. Elle a un regard mature, une analyse du monde des adultes renversante. Une attiude qui pourrait n'être que sagesse. Mais son télépohone vibre trop souvent pour qu'elle n'ait pas elle aussi des attentes, des espoirs, des désirs. Tant mieux pour elle : qu'elle vive! qu'elle vive!
    Grimimi, je reste touché, tu le sais. Preofondément.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Georges, tu n'as pas ravivé ma peine, bien au contraire tu as ranimé ma joie. Ta prise de position est un geste que je trouve très élégant et très flatteur...

      Nos valeurs se rejoignent et elles sont importantes pour nous. Sans nos rejetons, petits et grands, ils nous manquent un des meilleurs bouts de la vie.
      Les rires de mes enfants me permettaient de ressentir un bien-être associé à une réussite. Il y avait aussi un sentiment de paix et de continuité. Puis les petits sont arrivés avec une nouvelle mélodie qui me remplissait d'extases. Les deux ans d'absence de Thomas m'ont étiolée mais dès son retour je me suis sentie revivre de nouveau. J'ai l'impression que le contact avec nos petits-enfants efface le stress de la vieillesse pour le remplacer par le contentement.

      Sue la pie...

      Supprimer
  10. Merci pour ton cou cou:)
    Trop gentille!
    Bon weekend chez toi
    Bisous
    Elisa, en Argentine

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tes petits mots sont des cadeaux laissés par ma fenêtre ouverte.

      Bisous tout doux

      Supprimer
  11. Réponses
    1. Bonjour et Merci de ton passage chez moi.

      Supprimer
  12. bonjour à toi petite soeur!
    tu es la et je le sais!!tout est trop dur,je ne sais ce que je serais demain!
    tu m'as apporté!!l'amitié et la gentillesse ,la douceur d'un membre de ma famille que je n'ai plus!!
    tu fais partie de celle que je me refais avec des amies que j'aime!!
    pleins de bisous à toi!!mon amie ma soeur de douleur!!

    RépondreSupprimer

Ne partez pas... sans laisser une trace de votre passage.
MERCI !

Related Posts with Thumbnails