mardi 24 avril 2012

Écrire est la seule façon de revivre



Cette petite image a fait danser de merveilleux moments devant mes yeux. Les draps blancs, la housse de couette blanche, et les quatre pieds qui dépassent, tout cela c'était nous deux. Mève et moi. Les images se sont figées pour quelques instants, le temps de mettre de l'ordre dans mes précieux souvenirs, ceux qu'on a parfois peur de perdre en vieillissant. Mais ils étaient là, intacts.

J'ai mis mon film au ralenti pour mieux profiter de chaque petit détail, même les plus insignifiants. Je l'ai suivie... Dans le studio du photographe pour son premier anniversaire, une jolie robe blanche et un petit chapeau rouge sur la tête. Dans le jardin de grand-maman, une marguerite à la main, elle avait penché doucement sa tête vers cette jolie fleur et des petits picotements l'avaient fait rire de plaisir. Dans son rire, il y avait tant de bonheur que son papa et moi, on l'avait regardée les yeux plein de tendresse. Dans une pépinière, elle avait choisi sa petite pelle, parce qu'elle voulait m'aider à planter mes fleurs. Maintenant, elle est accrochée sur le côté d'une vieille armoire dans la salle à manger. Tous les mois de mai, elle m'appelait pour qu'on aille la chercher, jamais elle n'a oublié. Sept ans ont passé... parfois j'emprunte sa pelle.

Dans ce lit blanc qu'elle aimait tant, elle plaçait les coussins et les oreillers pour qu'on soit très confortable. Mève me lisait quelques pages de son livre, puis elle s'arrêtait, elle avait un besoin, presque une rage de dire les choses, de raconter des petits moments de sa vie. Avec "Ma Puce", je retrouvais mon âme d'enfant et mes yeux ronds de l'émerveillement. Puis un jour, ce fabuleux rêve avait tourné en cauchemar.

Être grand-maman ce n'est pas qu'un titre, c'est aussi un état et c'était mon rêve. Son absence m'attriste. Sa présence me manque. Je cherche partout sa saveur, son odeur et ses couleurs mais je ne les trouve nulle part ailleurs... Je garde espoir, je sais qu'un jour elle sonnera à ma porte.

« Quand il nous reste que les souvenirs, écrire est la seule façon de revivre. »
Hanne Orstavik, La Pasteure
* image : publicité d'un hôtel américain

21 commentaires:

  1. merci a toi,mais j'ecris beaucoup ,la nuit tu sais et comme autrefois dans un cahier a spirale avec un petit crayon a papier
    mais que je mal grimimi si tu savais!!
    mon coeur bat beaucoup tropn vite en ce moment il est plein de chagrin!!
    bisous a toi!!
    je et donne moi e mail car je n'arrive aps a t'ecrire
    eulalie47@orange.fr
    si tu veux m'envoyer un petit mot ,je pourrais continuer
    bisous a toi
    merci pour toàn courage et tes conseils!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu sais Maguy que je connais ta douleur, tu sais aussi que mon coeur, comme le tien, bat aussi trop vite parce qu'il est plein de chagrin.
      J'ai mal et je suis en colère contre ces femmes et ces hommes qui prennent leurs enfants en otage.

      Sois patiente chère Maguy et surtout garde espoir. Tu les reverras tes chers petits.

      Je t'envoie des becs sue-crés à la tire d'érable pour adoucir ton chagrin.
      Ton amie Sue

      Supprimer
  2. Très touchant. Je te fais un câlin.. Et te souhaite que le mieux se produise. Prends soin de toi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci l'impulsive pour ton câlin et tes bons souhaits.

      Bisous tout doux

      Supprimer
  3. Bonjour Grimini Sue .
    Ton blog d`aujourd`hui me touche tout particulièrement .... Je sens la déchirure dans ton coeur de grand maman ..... et je comprend que ce grand silence te blesse et que seul l`espoir de revoir ta petite fille te permet de continuer ..
    Je suis moi aussi une grand maman de 3 petits enfants et je n`ose pas imaginer mon désespoir devant la situation que tu vis .
    je te trouve bien courageuse .... et j`admire surtout la sérénité que tu portes en toi malgré le chagrin .
    Par la pensée virtuelle , je t`envoie des roses rouges pleines d`Amour pour réchauffer ton coeur de grand maman .
    Sincèrement Capucine .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir Capucine,
      Je te souhaite la bienvenue pour cette première visite. Tes mots remplis de sensibilité ont touché mon coeur.
      Oui, c'est une déchirure qui s'ouvre et se referme mais qui n'arrive jamais à cicatriser. Je n'ai jamais pensé qu'une telle chose m'arriverait...

      J'ai déposé tes roses rouges dans le coffre de mon coeur. En échange, je t'envoie un gros panier de becs sue-crés à la tire d'érable pour partager avec tes 3 merveilleux petits-enfants. Au plaisir de te revoir.

      Supprimer
  4. C'est un billet très touchant.Quand on est grand-parent on ne peux imaginer qu'une telle chose se produise. Je te souhaite de tout coeur des nouvelles pour bientôt. Bisous.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Chère Solange,
      Je te remercie pour ta fidélité et ton soutien si importants pour moi. Ensemble, un jour, on fêtera son retour.

      Doux et tendres petits bisous.

      Supprimer
  5. Je comprend ta peine... courage... il faut garder espoir :-)

    Bisous ♡♡ Laure ♡♡
    http://suivre-mon-etoile.blogspot.fr/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un gros MERCI Laure pour tes encouragements.

      Bisous tout doux et gros câlin pour Stella

      Supprimer
  6. Chère Grimimi,

    Tu as bien raison, écrire est la meilleure manière de revivre nos souvenirs.

    Garde espoir, je suis certaine qu'un jour, Mève te reviendra.
    Mais je sais aussi que ce n'est pas facile à vivre.

    Bisous chaleureux,
    Danielle XXX

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir Danielle,

      Je sais que cette petite phrase a une très grande signification pour toi. La seule différence entre perte et mort, c'est la lueur d'espérance qui ne s'éteint jamais. Elle est là, la déchirure.
      Je te remercie pour ta compassion et la chaleur de tes mots.

      Je t'envoie un énorme bouquet d'espoir et de lumière, et mille doux et tendres petits bisous.
      Sue

      Supprimer
    2. Et je te la souhaite si fort cette rencontre Grimimie... Je sais que cette petite pelle, tu la manipules toujours avec amour. Mève reviendra au moment où tu t'y attends le moins. ce sera une vraie vraie surprise. Je t,embrasse xxx

      Supprimer
    3. Ma Sue
      Tu pourrais croire que je t oublie mais non, pas du tout mais ca me fait si mal quand je lis tes mots et ta peine, que j' ai honte de trop de bonheur avec mes petits et ne sait que dire

      Je voudrai tant partager nos moments de grand-mere

      Mais si j'ai du bonheur avec les petits, la vie me le fait payer cher, la maladie grave frappant ma plus jeune fille
      pourquoi sommes nous si nombreuses a payer le prix fort
      J ai tant d affection pour toi pour ma Nanoubis...

      Tendres bisous Sue tu me manques vraiment

      Supprimer
    4. Bonjour Nanou,

      Je suis sur le mode "attente" depuis si longtemps... Mon plus grand bonheur viendra de cette belle surprise.
      Je te remercie sincèrement pour cet espoir que tu entretiens.

      Doux et tendres petits bisous.
      .............................................................

      Ma chère NanouB,

      Je ne suis pas surprise de lire ton commentaire sur ce billet, mais je suis touchée par ce geste d'amitié qui me va droit au coeur. Jamais, je ne penserai que tu m'as oubliée car notre lien même virtuel, reste réel. L'affection est née de nos partages, de nos rires et de nos pleurs de grands-mamans. C'est du solide qui résiste à l'éloignement.

      Tu dois profiter de tout ce bonheur que tes enfants et petits-enfants te donnent sans jamais te culpabiliser. Parfois, il est bon d'être égoïste et de jouir des beaux moments que la vie nous offre parce qu'on ne sait jamais ce qu'elle nous réserve.

      Présentement, je suis à la quête de paix intérieure que je trouve dans le silence, la lecture et l'écriture. Le temps m'apprend à faire les choses à ma manière, sans précipitation, sans attente.

      J'étais si heureuse que ton traitement antidouleur ait réussi et qu'il te permette d'avoir une meilleure qualité de vie. Mais aujourd'hui, tu m'annonces que ta fille souffre d'une maladie grave... je suis attristée par cette nouvelle. Si tu as l'énergie pour le faire, écris-moi sur mon courriel personnel, le lien est à droite, en haut de ma page.

      Nanou, je te remercie de cultiver notre amitié. Tu me manques aussi. Je t'envoie un énorme bouquet de doux petits bisous.
      Ton amie Sue

      Supprimer
  7. J'ai dans la tête que lorsqu'il nous reste que des souvenirs, il faut savoir en créé d'autres... mais je suis consciente de votre peine, de votre vide et devant cela.. je suis sans mots...
    Bon dimanche chère Grim...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'aime beaucoup ta réflexion Jane. Ta tête a raison, et ton coeur aussi.
      Merci pour le souhait... C'est un très beau dimanche. Thomas est venu souper avec nous, il restera à coucher parce que demain c'est une journée pédagogique.

      Bisous tout doux et gros câlin pour Jacob

      Supprimer
  8. *** Un petit passage chez toi, je suis heureuse de découvrir tes dernières publications. GROS BISOUS et à bientôt Chère Grimimi !!! ***

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour ma jolie Nancy,
      Contente de revoir la nouvelle mamie. Je suis convaincue que tu adores ton nouveau rôle auprès de ta petite-fille Laure. C'est vraiment la plus belle expérience d'une vie.

      Bisous tout doux pour Laure,
      Tendre câlin pour toi.
      grim

      Supprimer
  9. Bonjour Grmimi,

    L'espoir...

    Il faut à tout prix s'y rattacher...
    Pas toujours facile, mais sinon, c'est la dérive...

    Je t'embrasse xoxox

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Chère Dominique,

      Je suis vraiment contente de te voir ici. En relisant ton commentaire, j'ai l'impression que l'espoir est très important pour toi aussi. Parle-moi de ta santé, il y a longtemps que je n'ai pas eu de tes nouvelles.

      Bisous tout doux,
      grim

      Supprimer

Ne partez pas... sans laisser une trace de votre passage.
MERCI !

Related Posts with Thumbnails