samedi 25 février 2012

La sève de la tendresse



Une journée d'été ensoleillée, les chandelles soufflées, les cadeaux déballés, le gâteau partagé, entourée de ses meilleur(e)s ami(e)s, elle avait fêté ses 14 ans... Maintenant qu'elle était seule à quoi pensait-elle, à qui rêvait-elle?

J'ai pris les huit cartes sur le banc de la salle à manger, je les ai triées et placées en deux piles égales. Indécise depuis une semaine, je m'étais enfin décidée. Je devais écrire ces cartes-lettres, je devais au moins tenter de laisser glisser quelques mots de mon stylo et non les déposer silencieuses dans leurs coffres laissés trop longtemps fermés.

Pâques 2011 n'était pas un gros défi, mais lorsque j'ai voulu choisir dans les six autres cartes, elles représentaient un énorme combat face au fil de mes émotions. En décembre 2010, parce que je ne trouvais plus les mots, j'avais mis dans mes valises les deux cartes où on pouvait lire le début  : Décembre 2010 & Nouvel An 2011 ainsi que leurs prénoms. Durant ce voyage d'une semaine à New York, j'avais été incapable de trouver l'élan nécessaire pour permettre à ces lettres de survivre, peut-être encore plusieurs années, dans des coffres sans âme. C'est ainsi qu'elles s'étaient retrouvées sur le banc de la salle à manger attendant que le passage d'une tornade de désespoir... face place à un ouragan de bonheur.

Écrire les cartes pour mon petit-fils Th, c'est coulant comme le miel. Je le vois, je le sens, je le goûte... Pour mes deux autres petits-enfants, Mève et Jo que les parents m'empêchent de voir, je dois imaginer, inventer, m'assurer que le ton reste toujours rieur et porteur d'espoir. Ce n'est pas un ouragan mais juste un petit coup de vent qui m'a plongée dans l'écriture de ces cartes-lettres. Tous les jours, elles étaient là, me rappelant ma faiblesse, ma peine, mon angoisse transformé en palpitation inquiétante, mais aussi la colère que je refoulais, les larmes que je ravalais sans faire de bruit et qui me brûlaient la gorge.

Mève, "Ma Puce", aimait ce surnom, elle me disait que j'étais la seule à l'appeler comme ça, mais aujourd'hui qu'en penserait-t-elle? En écrivant ses cartes j'hésitais... pas juste pour le surnom. Pour la première fois, j'avais l'impression d'écrire à une inconnue. J'ai terminé, un soir de février, par l'écriture d'une carte d'anniversaire pour mon extraordinaire petite-fille que je n'ai pas vue depuis le 5 octobre 2007. Cette jeune fille, cette ado a fêté ses 14 ans l'été dernier. J'ai déposé la carte dans son panier avec les autres... 

Je crois que le temps nous impose lui-même nos décisions afin qu'on puisse mieux l'apprécier. L''écriture  deviendra un inoubliable moment de partage quand le coeur s'ouvrira pour laisser s'écouler la sève de la tendresse...

   « Ne jamais aller plus loin de ce qui vous enchante
à ce jour, à cette heure. »
Christian Bobin

Carte d'anniversaire Avanti


38 commentaires:

  1. *** Coucou Chère Grimimi !!!

    Je suis certaine que Mève a pensé à toi !
    Comment pourrait-il en être autrement ?

    Au passage je lui souhaite un bon anniversaire ! Ta petite fille chérie te reviendra un jour ... le temps passe et elle devient grande, libre de ses pensées, et bientôt libre de ses choix ... elle reviendra vers toi Grimimi j'en suis persuadée.

    Oui, bien sûr, c'est dur d'être séparé de ceux que l'on aime mais laisse agir le temps, il te sera favorable !
    Tu imagines quand ta petite fille te serrera fort contre elle ??? Pense à ce jour ! il viendra !

    GROSSES BISES et sincères pensées !!!!! ***

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Chère et douce Nancy,

      L'écrire est importante, elle joue parfois un rôle thérapeutique mais recevoir un commentaire c'est constater qu'on a des lecteurs et c'est très réconfortant.

      En 2006, j'ai peint une toile pour Mève. Elle représente une petite fille qui sonne à la porte. Elle est accrochée sur un mur près de la cuisine, je la vois plusieurs fois par jour et je lui parle. Je sais qu'elle reviendra alors je prends soin de ma santé pour être là à son retour. Jo aussi reviendra, il sait que je l'attends... n'importe quand, à n'importe qu'elle heure.

      En juillet 2010, j'ai appelé leur mère (leur père, mon fils S. m'a dit qu'il veut la paix... et qu'il ne peut rien faire) pour inviter Mève et Jo au restaurant avec Th pour les 13 ans de Mève. Elle m'a répondu :
      « J'veux pas que tu appelles ici... Oublie-la, tu ne la verras plus jamais et tu peux oublier Jo aussi... » Jo n'est plus revenu depuis cet appel pourtant il n'y avait rien pour justifier ce comportement mais... Je crois qu'il faut être très malheureux pour blesser inutilement.

      Je te remercie Nancy pour ce message d'espoir et de réconfort.
      Oui, je l'imagine... souvent.
      Bisous tout doux et gros câlin à la future MAMIE.

      Supprimer
  2. Bonjour

    je suis certaine que tes petits enfants pensent à toi très fort aussi...
    Un jour viendra où vous vous retrouverez :-))

    Bisous ✰✰✰ Laure ✰✰✰
    http://suivre-mon-etoile.blogspot.com/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je te remercie Laure.
      Je sais que tu adores les enfants et que tu peux facilement comprendre cette injustice et ce drame pour des grands-parents qui vivent cette situation car je ne suis pas la seule, malheureusement il y en a trop.

      Doux bisous pour toi et tendre câlin pour Stella

      Supprimer
  3. (Chère Grimimi Sue, si les mots qui suivent te dérangent, n'hésite pas à supprimer ce commentaire.
    Bises de Mamie Ep' à Grimimi)

    Mève, si tu passes par là, par hasard, je te souhaite de retrouver bien vite le joli petit sentier qui mène vers ta grand-mère.

    Je suis la mamie d'un adorable petit garçon de 2 ans et notre histoire est à nulle autre pareille. Viens écrire de nouvelles pages, Mève, avec celle qui t'aime tant...
    Je t'embrasse
    Ep'

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je te remercie chère Mamie Ep'

      Loin de me déranger, tes mots m'ont vraiment émue. Je reconnais ta délicatesse et en t'adressant directement à Mève, ton message touchera sûrement son coeur.

      J'apprécie toujours tes visites, tes mots et ton support depuis le début.
      Gros câlin pour toi et petits bisous pour Clément

      Supprimer
  4. Je pense comme Nancy qu'il ne faut pas désespérer elle reviendra. Mon frère a été 15 ans sans revoir ces enfants et cet été sa fille est revenue.Bises.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je te remercie chère Solange pour ton appui inconditionnel et tes encouragements précieux.

      Un fait vécu est toujours un espoir de plus. J'essaie d'imaginer leurs réactions après tant d'années... Je leur souhaite beaucoup de bonheur et un avenir tout en douceur.

      Doux et tendres petits bisous.
      Sue

      Supprimer
  5. chère grimimi
    je suis en retard de petits mots ,mais telle est ma souffrance que je ne peux la faire partager!!
    je suis avec toi en ces moments si douloureux!!tu vois nul n'est à l'abri du malheur!!
    bises je suis avec toi!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ma chère Maguy,
      Je sens du désarroi et de la détresse dans ta souffrance, mais tu es venue les bras chargés d'amitié. Ça me bouleverse.

      Le monde est cruel mais la vie est si belle. Il y a sûrement un moment où on réalise que notre bonheur c'est nous qui en sommes responsable...

      Je te serre tendrement sur mon coeur comme je le ferais avec ma petite-fille Mève et je te chuchote de doux mots à l'oreille.
      Ton amie Sue

      Supprimer
  6. Ça me brise le coeur que vos chères cartes ne parviennent jamais à cette petite-fille qui est tellement chanceuse d'avoir une femme comme vous qui l'aime tant!
    Bon courage Grim, c'est si difficile ce que vous vivez... et le lacher prise sur les gens qu'on aiment c'est ardu.
    xoxo
    Jane

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu as raison Jane. « le lacher prise sur les gens qu'on aiment c'est ardu. »

      Après toutes ces années, je crois qu'il n'y a qu'une seule façon de changer et c'est l'acceptation... D'année en année, je m'éloigne lentement, je laisse tomber ce qui me blesse et qui laisse des cicatrices trop longues à guérir. Je ne tenterai plus des rapprochements qui sont impossibles. Je n'ai aucun contrôle sur la situation alors j'attendrai mes petits-enfants dans la sérénité.

      Je t'embrasse très fort et t'envoie de doux et tendres bisous et de gros câlins pour Jacob.
      grim

      Supprimer
  7. *** Un petit bonjour chez toi en ce mardi matin Grimimi ! j'espère que tu vas bien. Je t'embrasse fort ! ***

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci ma belle Nancy ! La vie me gâte... quand je regarde du bon côté.

      *** Bisous tout doux et gros câlin ***

      Supprimer
  8. Bonjour à toi Grimimi, patience, les enfants reviennent toujours vers l'amour... Le vrai...
    Elle finira par se poser les questions et les poser, tu verras...

    :) xoxox

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tes mots, chère Dominique, sonnent à mes oreilles comme une vérité dont je ne dois jamais douter. MILLE FOIS MERCI !

      Tendresse et amitié saupoudrées de petits bisous,
      grim

      Supprimer
  9. Toujours beaucoup de tendresse chez toi. Et quelle photo de ce chat gourmet! Tient-il toujours aussi bien sa fourchette?
    Depuis quand ne nous étions plus croisés? Sais-tu que j'ai publié un roman? Viens me dire bonjour en faisant comme mio; en laissant un doux commentaire comme tu sais les écrire.
    Bises, Georges de http://jorgiboy.blogspot.com

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Trop longtemps cher George... Mais le plaisir est de revoir ta petite photo si gentiment accompagnée.

      Bisous tout doux.
      Sue

      Supprimer
  10. Bonjour, Grimini.

    La sève de la tendresse...
    Mais le miel coule même celui que l'on ne voit pas couler.
    Et l'abeille couvre si bien de ses ailes ceux et celles qu'elle aime.
    Avoir 14 ans.
    C'est une ruche qui bourdonne en vie future.

    Merci beaucoup, pour cette sève que je connais aussi de toi.

    Je t'embrasse bien fort.

    RépondreSupprimer
  11. Bonjour herbert.

    J'ai relu, avec tant de joie, plusieurs fois ton commentaire.
    Cette poésie coule comme du miel dans mon coeur. C'est un antidote contre mes palpitations... qui sautillent de bonheur.

    Merci pour l'amitié, la tendresse et tout le reste.

    Je t'embrasse doucement.
    Sue

    RépondreSupprimer
  12. *** En cette fin de semaine je viens te saluer Grimimi ! :) GROSSES BISES à toi ! :) ***

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'apprécie cette délicatesse ma chère Nancy et je te souhaite également une très agréable fin de semaine.

      Bisous tout doux et gros câlin.
      grim

      Supprimer
  13. *** Coucou Grimimi :o) ! Merci pour ton com chaleureux sur mon petit blog !!!! JB s'apprête à partir pour son internat comme tous les dimanches soir ... je lui transmet tes gentilles pensées Chère Grimimi ! :o) :o)
    Encore merci !!!!
    Bonne fête à toi puisque c'est la fête des grand-mères !!!!! :o) Je t'embrasse très fort !!!! Bonne journée à toi !!! :o) ***

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ton JB est vraiment un très beau garçon, je l'imagines déjà dans son uniforme... Il fera tourner des têtes mais surtout rêver des coeurs.

      Merci ma jolie Nancy, je t'envoie de doux et tendres petits bisous.

      Supprimer
  14. *** Coucou Grimimi :) ! je passe te souhaiter une belle journée ! :) merci pour ta gentille réponse juste au dessus !!!!!! :) GROS BISOUS ! :) ***

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je te remercie pour ce petit coucou ma douce Nancy.

      Gros câlin et doux bisous.

      Supprimer
  15. Plein d'ondes et de pensées positives pour que vos chemins parralèles se croisent bientôt.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je vous souhaite la bienvenue pour cette première visite, et du fond du coeur, je vous dis, mille fois MERCI pour ce merveilleux cadeau d'espoir.

      Bisous tout doux et gros câlin.

      Supprimer
  16. chere grimimi ,je passe par des moments bien douloureux ou ma souffrance est egale a la tienne ,mais je n'ai jamais eut tout cela!!
    ma vie a ete consacrée a cette grande famille que je nommait smala!!
    la solitude est terrible quand on ne sais pas comment faire!!comment penser a autre chose!!
    voila mon amie!!
    donne moi de tes nouvelles!!
    je te fais pleins de bisous et t"asssure de mon amitié!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai beaucoup de peine pour toi, ma chère Maguy. Je connais tout ton dévouement pour "ta smala", même si tu étais fatiguée. Soigner ton Lulu, jusqu'à la fin, fut une épreuve difficile en plus d'être épuisante. Je ne comprends pas...

      Maguy, as-tu tenté de les appeler, un à la fois, pour les inviter chez toi et leur dire ce que tu ressens, combien tu t'ennuies d'eux, de leurs petits et de leur père. Peut-être qu'individuellement, ils comprendront mieux ta tristesse et ta souffrance.

      Je te souhaites de retrouver ta smala le plus tôt possible... Tout le monde doit souffrir de cette situation et les petits ne comprennent pas pourquoi ils ne voient plus leur très chère mamie.

      Je t'embrasse et te serre doucement sur mon coeur en te chuchotant des mots doux à l'oreille.
      Ton amie Ssue

      Supprimer
  17. Grimimi Sue, tu me touches au fond de l'âme. Je me reconnais en toi, dans tes paroles comme dans tes souffrances. Et c'est tendre, doux, merveilleux comme l'aile d'un archange. Je voudrais m'y abriter, converser avec ton souffle et faire écho à tes propos, offrir ma page à ton écriture infinie.
    Tu vas me dire j'espère que L'Artiste t'a plu. Raconte-moi ta joie, fais vibrer mes pensées. Hante-moi de tes douceurs de miel.
    J'attends de toi ces émois qui vivent en toi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Cher Georges,
      Ta tendresse et tes mots ont glissé dans mon coeur en le libérant de quelques épines...

      La sortie "cinéma" a pris une autre direction... l'aréna. Mon petit-fils Th commençait les finales de hockey de sa division hier après-midi. Nous assistons à tous ses matchs et rien ne pouvait nous empêcher d'être là. Je sais que tu connais ces précieux plaisirs avec ton adorable Agathe.

      Je ne voulais surtout pas faire un mélange de ces émotions trop différentes. La sortie est remise à mardi.

      Gros câlin et doux petits bisous
      Sue

      Supprimer
  18. Bonjour je ne passe pas souvent mais je suis émue par tes mots
    OUI elle pense à toi et elle sera dans tes bras je l'espère de tout coeur car tu le mérites comme nous tous*
    Je ne peux comprendre ce pourquoi et cela ne me regarde pas mais je peux comprendre ta douleur et cette tristesse aussi dans ton coeur
    je te souhaite une belle journée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ne te fais aucun reproche France. Il est parfois difficile d' être partout mais sois assurée que ton passage me fait vraiment plaisir.

      Ta sensibilité et ta compassion me touchent beaucoup. Tous ces mots d'espoir enrubannés dans la douceur se déposeront dans le coeur de mon extraordinaire petite-fille.

      Doux et tendres petits bisous

      Supprimer
  19. *** Coucou Chère Grimimi !!!!! je passe chez toi déposer plein de gentilles bises amicales !!!! Mes pensées vont vers toi !!!!! ***

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ma belle Nancy,
      Tes coucous et tes bises matinales sont des soleils que tu déposes dans le coffre de mon coeur.

      Gros câlin et tendres bisous.

      Supprimer
  20. *** Je viens déposer sur ton blog un petit coucou!!!! :) merci pour tes gentils mots chez moi, ça me touche beaucoup ! :) GROS BISOUS CHÈRE GRIMIMI !!! ***

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour ce petit coucou matinal ma jolie Nancy.

      Doux petits bisous et gros câlin

      Supprimer

Ne partez pas... sans laisser une trace de votre passage.
MERCI !

Related Posts with Thumbnails