lundi 8 août 2011

Thé aux arômes de confidences

Posted by Picasa
Samedi, je n'ai pas pris le thé dans le jardin avec une amie mais j'ai découvert, en feuilletant un livre, des petits billets cachés entre les pages. J'ai refermé le livre, et l'ai déposé sur la table en verre du salon. Cette simple recherche d'une citation m'avait secouée. J'ai décidé de faire de cette journée, une journée inoubliable. D'abord mon grand chapeau, puis, le panier d'osier dans lequel j'ai mis une petite nappe blanche, la théière et les deux tasses en porcelaine. "LE LIVRE" était entré le premier dans mon panier. Il me restait encore une chose à faire - demander à mon amoureux s'il voulait m'accompagner.

Nous nous sommes installés sous le grand saule pleureur pour profiter de l'ombre et de la fraîcheur de son immense parasol vert. Ce joli coin du jardin était prometteur de paix et de bonheur. Les oiseaux qui s'étaient retirés en voyant tout ce brouhaha n'avaient pas tardé à revenir piailler leur chant d'allégresse. C'est avec empressement que j'ai repris ma lecture. J'ai ouvert une page au hasard, puis une autre, et une encore. Je retrouvais dans chaque mot toujours la même tendresse, le même amour et la même passion. Quoi de plus romantique que de trouver tous ces doux petits mots écrits sur des papiers de toutes les couleurs, de toutes les grandeurs.

Cet amoureux écrivait des mots aux accents de poésie à celle qu'il aimait. À son amoureuse, son amie, il ouvrait son coeur sans détour pour lui déclarer son amour en terminant par ces mots « ton amoureux, ton ami, ton  amant. Je t'aime.» La lecture des 68 billets déposés entre les pages de ce livre, m'avait bouleversée... par les souvenirs que ces mots avaient fait surgir. Déjà trente ans depuis les premiers billets pliés en quatre qu'il déposait sur mon bureau.  Fébrilement, je dépliais lentement le papier pour lire avec tant de bonheur les quelques mots qui dansaient devant mes yeux. « Chaque minute me rapproche de toi. Je t'aime - Normand.». Et, il y en avait eu plusieurs autres.

Il lisait son roman pendant que je me promenais dans nos souvenirs et je crois que je suis retombée en amour comme aux premiers jours à ce moment-là. Il m'avait fallu un hasard pour enfin comprendre. Cet homme merveilleux qui m'a toujours soutenue, je voulais qu'il reprenne la première place dans mon coeur. J'ai versé le thé et lorsque je l'ai embrassé en lui donnant sa tasse, nous étions toujours amants. Nous avons échangé sur cette heure de lecture tout en pigeant dans le livre pour lire quelques billets doux. Quand je lui ai parlé de la chance d'être aimée à mon âge, il avait la réponse pour me rassurer : « On vit l'instant du moment, il n'y a pas d'âge.»  

Aujourd'hui, je rends grâce pour ce livre "L'abondance dans la simplicité". Cette lecture m'a appris la gratitude au fil des jours.

« Les belles surprises peuvent nous apprendre
 autant que les épreuves.»
Sarah Ban Breathnach
"L'abondance dans la simplicité"

Related Posts with Thumbnails