mardi 25 janvier 2011

Montréal-New York en train: long mais...

Photo: L'ourson Stuart - Collection Bombay 2010

Enfin, nous étions bien assis dans ce train Montréal-New York. Cette décision que j'avais prise pour changer le cours des choses, quelques semaines avant Noël, je ne la regrettais pas du tout, au contraire. Mais, nous avions vécu quelques péripéties avant d'être assis... et ce n'était pas à cause d'un retard. Notre ami Claude, qui ressemble à Normand quand on parle de ponctualité et de mots croisés, nous avait déposés dans le hall de la gare Centrale à 7h40 avec nos SIX valises pour notre semaine de vacances du 23 au 30 décembre. Normand a pris nos billets réservés pendant que j'attendais sur un banc en surveillant les nombreux bagages. Nos belles valises ne convenaient pas du tout. Nous étions les seuls à voyager "sans roues".

À 9h10, le coeur léger comme deux gamins, nous embarquions dans le train. Une belle surprise nous attendait en voyant l'intérieur La vue était parfaite, tout était impeccable. Le porteur avait installé nos valises à l'endroit demandé. Les voyageurs s'occupaient à placer leurs effets pour cette longue randonnée de onze heures. Il régnait dans ce train une atmosphère de bonheur et de bonne humeur.  De jeunes adultes, en petits groupes, quittaient le Québec pour la première fois sans parents et les couples d'amoureux se collaient l'un contre l'autre en s'embrassant.  Les enfants, encore trop jeunes pour voyager seuls, avaient leurs jeux électroniques ou des poupées Barbie pour s'amuser. D'autres, comme nous, avaient un livre ou un jeu de cartes. Tous savouraient ces beaux moments de liberté. Les ordi, comme de petits chiens, suivaient partout leurs maîtres. Mais il y avait aussi la précieuse valise ou le cabas qui contenait tout ce qui était nécessaire pour rendre le voyage encore plus agréable. Le jeté confortable pour la petite sieste, la mini oreiller pour sommeiller et évidemment il ne faut pas oublier de s'alimenter. Fromages,  yogourt, "grignoteries" et fruits ont fait l'aller-retour.

On a mis une heure et demie pour atteindre la frontière... et plus de deux heures, immobilisés. avant que les contrôles douaniers soient complétés. Heureusement, quand on est reparti, après Rouses Point, le tempo s'est accéléré. Je reprend ici la description de Mario Fontaine, La Presse. « Et on en avait plein la vue. Après Plattsburgh, la voie ferrée longe le lac Champlain sur toute sa longueur avec, en fond de scène, les montagnes du Vermont. Puis c'est le lac George, suivi de l'Hudson dont on suit les moindres méandres. À Albany, on passera de l'autre côté du fleuve, et on y restera jusqu'à New York. »

Il restait environ cinq kilomètres et se sont souvent les plus longs. Les passagers se levaient lentement et commençaient à ramasser leurs affaires, à enfiler les manteaux, à chercher les bottes sous les bancs quand les lumières se sont éteintes et rallumées. Nous étions dans un long tunnel et soudain le train s'est arrêté. La noirceur totale, les chuchotements qu'on entend. Rien pour me rassurer. Mais Normand est là... il sait que je n'aime pas cette situation. La peur remonte quand je me sens prise au piège parce qu'elle me rappelle un samedi de 1987. Je n'ai pas encore oublié. L'ascenseur a fermé ses portes au 5ème étage et plus rien ne fonctionnait. L'immeuble neuf était encore inhabité. Deux agents immobiliers se trouvaient dans leur bureau au rez-de-chaussée. Ils n'entendaient pas la sonnerie qui diminuait d'intensité à toutes les fois que je pesais sur le bouton d'urgence. Deux heures plus tard, la compagnie qui avait installé l'ascenseur, la veille, est venue me sortir de là. Après quelques minutes dans le noir, le contrôleur a pris le micro pour nous expliquer que bientôt la panne serait réparée. Après trois essais, le train redémarrait et les voix résonnaient de nouveau.

Il était 21h00 quand la locomotive a mis les freins. Nous étions fatigués mais on devait faire un autre petit effort. La gare se trouve au sous-sol du Madison Square Garden. Il fallait sortir de là avec nos six valises. Nous avons pris un premier escalier roulant puis Normand a fait signe à un porteur. Dix minutes plus tard, nous étions assis silencieux dans un taxi. Le chauffeur, tout en parlant sur son cel, s'est faufilé entre les autos, dans un trafic fou, pour nous déposer devant l'entrée de "The Park Central New York Hotel.
La réception nous a remis nos deux cartes à puces et un porteur à monté nos bagages à la chambre 438. Une douche pour Normand et un bain chaud pour moi. Enfin, on pouvait relaxer. À minuit, j'ai pris mon antibiotique pour soigner ma pharyngite bactérienne et nous nous sommes couchés. New York nous attend demain !

Dans le prochain billet, je vous parlerai de cette ville enivrante
et vous montrerai quelques photos.




30 commentaires:

  1. *** J'aime voyager à travers tes mots Chère Grimimi !!!! :o) La gare, le train, le taxi... c'est comme si j'étais avec vous !! J'attends avec impatience la suite ! :o)
    MERCI GRIMIMI de nous faire participer à ce fabuleux voyage ! :o) GROS BISOUS !!! :o) ***

    RépondreSupprimer
  2. Bonjour ma jolie Nancy,
    Tu arrives chez moi sans faire de bruit et tu déposes ce précieux cadeau.
    C'est toujours encourageant de savoir que le lecteur a aimé et ressenti un peu de plaisir en lisant.
    Je te remercie pour tes visites matinales et tes bisous.

    Je t'envoie à mon tour de doux et tendres becs chinois.

    RépondreSupprimer
  3. Bonjour Grimimi,

    Et c'est parti pour les aventures de Grimimi...
    On croirait voir un film... On entend presque les bruits et on peut quasiment savourer les "grignoteries"...
    J'espère que tu vas mieux!

    Bises d'Ep'

    RépondreSupprimer
  4. Malgré le pépin, ça donne envie d'essayer le train pour aller à New York. J'ai hâte de lire la suite.

    RépondreSupprimer
  5. Bonjour Grimimi,
    J'attendais ton récit sur NY. Tellement bien écrit, j'ai l'impression de voyager avec toi. Super contente de te retrouver. J'attends la suite, j'ai hâte! Que la vie te soit douce. Bisous

    RépondreSupprimer
  6. Bonjour Epamin',
    Je reconnais l'enseignante derrière ces mots mais c'est aussi l'amitié que je ressens en te lisant.
    Mille mercis pour ta fidélité et l'amitié qui l'accompagne.

    La fatigue est encore là mais je me repose...
    Je t'envoie de doux et tendres bisous et un seul bec chinois pour ton petit loulou.

    RépondreSupprimer
  7. Bonjour L'impulsive,
    On pense s'ennuyer, faire des plaies de siège, mais c'est surprenant.
    Une belle expérience qu'on renouvellera... avec moins de bagages.
    Je te remercie Martine pour ta présence et tes petits cadeaux toujours appréciés.

    Doux et tendres becs chinois.

    RépondreSupprimer
  8. Bonjour Marico,
    J'ai eu un immense plaisir en écrivant ce billet et en plus, tu viens de m'offrir un précieux cadeau.

    Je te remercie et t'envoie de doux et tendres petits bisous.
    Sue

    RépondreSupprimer
  9. C'est pas ce qu'on appelle voyager léger. J'aime ton récit et j'ai bien hâte à la suite. Heureuse de ton retour et j'èspère que ça va mieux.

    RépondreSupprimer
  10. L'ours Stuart, ça lui va bien!
    J,ai hâte de lire la suite de ce doux voyage chère Grimmimi...

    Je t'embrasse xxx

    RépondreSupprimer
  11. Bonsoir Nanou,
    Il est craquant Stuart... C'était un cadeau pour Th, le sixième de sa collection Bombay. En ouvrant la boîte, j'ai vu sa réaction et mon petit-fils est maintenant trop grand pour les oursons de peluche, même si l'année passée, il disait en vouloir jusqu'à 100 ans.
    En ouvrant le DSi XL, la surprise était vraiment incontestable.
    J'ai scanner l'image, et rapporté Stuart au magasin.

    Je t'envoie de doux et tendres petits bisous.

    RépondreSupprimer
  12. Bonsoir Solange,
    J'aimais mes valises mais maintenant je les ai pris en grippe. Trop lourdes, trop grosses et dangereuses dans les escaliers mobiles. On ne pouvait pas se tenir après la rampe et j'avais toujours peur de me ramasses sur le derrière. L'équilibre est parfois chancelante quand je transporte des choses pesantes.
    Pour la sécurité et contre l'entorse lombaire, nous achèterons deux valises roulantes. Une grosse et une petite feront l'affaire.

    Merci de ton passage et de ta gentillesse chère Solange.
    Mille doux et tendres petits bisous

    RépondreSupprimer
  13. *** Un petit coucou en passant chez toi Chère Grimimi :o) !!!!!!!! GROS BISOUS à toi !!! :o) ***

    RépondreSupprimer
  14. Bonjour gentille Nancy,
    Voilà ma livraison matinale de petit coucou et de GROS BISOUS.
    Tu es ponctuelle, généreuse et si attachante. MERCI NANCY!!!

    Doux et tendres petits bisous.

    RépondreSupprimer
  15. Bonjour, Grimini.
    Je suis captivé par le récit de ton voyage en train...Le tunnel et l'ascenseur...Un imprévu inattendu.
    Une parenthèse qui a son charme( mais tu ne vas pas être d'accord ).
    Et j'attends la suite avec un grand intètêt.
    Nous sommes allés à NYC en 2000...
    Merci beaucoup pour ce partage.
    Et tes mots sont si gentils.
    A bientôt.
    Plein de becs.

    RépondreSupprimer
  16. Bonjour Herbert,
    Tu es vraiment une personne extraordinaire qui donne aux autres le sentiment qu'elles le sont aussi.
    Je te remercie pour tous ces précieux cadeaux qui m'ont permis de renforcer ma confiance et l'estime de soi.

    Vraiment l'ascenseur... je ne souhaite pas revivre ça. Nous avons acheté notre condominium au deuxième étage d'un immeuble qui en compte huit. Comme ça, j'ai le choix de monter à pied en plus de faire de l'exercice.

    Mille doux et tendres becs chinois.
    SUE

    RépondreSupprimer
  17. *** Coucou Chère Grimimi :o) !!!! J'espère que tu vas bien ... Gros bisous et bonne fin de semaine à toi et à ton chéri :o) !!! ***

    RépondreSupprimer
  18. Coucou jolie Nancy,
    Encore un autre beau vendredi soir à te faire gâter par ton bel amoureux et à rêver de projets à réaliser...
    Passe une belle fin de semaine avec ta famille.
    Je t'envoie un énorme panier de doux petits bisous.

    RépondreSupprimer
  19. *** Hello Chère Grimimi :o) ! Je te souhaite un agréable lundi ! GROS BISOUS !!! :o) ***

    RépondreSupprimer
  20. Je n'ai jamais prit le train et je me suis toujours demandé ce que ce s'rai. J'ai aimé votre billet, c'était comme si j'y étais:)

    J'suis allé à NYC deux fois, et les deux fois... c'était magique.

    -Jane
    xoxo

    RépondreSupprimer
  21. Bonjour Nancy,
    Un GROS MERCI pour ton passage et tes GROS BISOUS...
    Bon mardi... et doux et tendres bisous.

    RépondreSupprimer
  22. Bonjour Jane,
    Je fais la promotion du "train" mais j'ai vraiment aimé.
    NYC une ville où je n'aimerais pas vivre à l'année mais que j'aimerais visiter à chaque année. C'est vrai qu'elle a quelque chose de magique.

    Doux et tendres petits bisous.

    RépondreSupprimer
  23. Your site is very great. Thanks. http://anghmizk.ms

    RépondreSupprimer
  24. *** Hello Gentille Grimimi :o) !!! Je te souhaite un bon mardi ! GROSSES BISES à toi !:o) ***

    RépondreSupprimer
  25. Bonjour ma belle Nancy,
    Merci pour ce petit moment de bonheur.
    Je t'envoie de doux petits bisous.

    RépondreSupprimer
  26. Je me réservais la lecture de ton voyage pour un matin tranquille, ça y est le café est fait et la maison est silencieuse.
    2 heures aux douanes, oaoutch ! C'est donc ben long.
    J'ai fait quelques voyages en train, j'ai toujours aimé, je voudrais jsutement en refaire un, mais pour nous il faut d'abord se rendre à Québec, puis faire Québec Montréal en train et ensuite pouvoir faire comme toi, ça commence a être compliqué :(

    RépondreSupprimer
  27. Bonjour Éléonore,
    Habituellement c'est environ une heure pour la vérification des passeports et d'un court questionnaire qu'on doit remplir. On nous avait avisé que ce serait plus long parce que le train était plein.
    Par le train c'est plus facile de reprendre du temps, le contrôleur nous a avertis qu'on roulerait plus vite et qu'on reprendrai 1 hre sur notre retard.

    Je comprends ton hésitation... c'est loin et long.

    Merci pour cette visite et ton intérêt.
    Doux petits bisous.

    RépondreSupprimer
  28. Bonjour Grimini Sue,
    Quelle bonne idée de faire Montréal/New York en train! J'aurais adoré moi aussi, sauf que j'aurais pris une couchette si ça existe encore! Et que pouvais donc contenir vos 6 valises! (je suis curieuse, je m'en excuse). Je pars pour une semaine et je compacte le tout dans une valise. Mais il est vrai que je n'ai pas de manteau à apporter, ni de linge chaud.

    RépondreSupprimer
  29. Bonjour Pur bonheur,
    Amtrak offre ce voyage tous les jours en classe économique seulement. Le prix est très abordable +/- 120/$/pers. aller-retour moins 10% pour les séniors.

    Le cauchemar de mes valises... Trop de tout. Habituellement, j'en apporte toujours trop mais nous sommes en auto et en vacances pour 3 semaines. Je peux dire une chose... jamais plus je ne revivrai cette situation.

    Je te remercie de cette visite et de ce petit cadeau.
    Doux et tendres petits bisous.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Votre blog est superbe. Merci d'avoir partagé autant d'informations utiles. Au moins, j'aurai élargi mes connaissances sur ce sujet à travers cet article.
      Condo Lasalle

      Supprimer

Ne partez pas... sans laisser une trace de votre passage.
MERCI !

Related Posts with Thumbnails