lundi 25 octobre 2010

Octobre et ses douleurs...

Ce soir, j'aimerais marcher sans penser, avancer sans me retourner, laisser les traces s'effacer, oublier pour ne plus pleurer.

Octobre : Le dixième mois de l'année, le mois de toutes les couleurs, le mois de mes tendres bonheurs, le mois de mes pires douleurs.

Mois de la Balance et du Scorpion, le 20 octobre 1965 est pour moi le mois de l'espoir pour mon deuxième garçon qui  venait de naître et le mois du désespoir pour mon père parti trop tôt un 12 octobre 1977. Puis, il y a eu toutes ces belles fêtes du 24 octobre dans une salle de la résidence, pour personnes âgées non-autonomes, où se réunissait à chaque année toute la famille autour de maman entourée de ballons que ses arrières-petits-enfants regardaient avec leurs grands yeux ronds, Octobre 2010 restera une belle année de nouvelles amitiés et celle des amitiés retrouvées. Puis il y a eu le 20 octobre. C'était la première année depuis 2005 que je laissais à mon fils S... un message sur le répondeur pour lui souhaiter "Bon anniversaire". Octobre c'est aussi le mois des anniversaires de toutes sortes qui se succèdent dans la joie ou la peine, et ceux qui laissent encore un goût amer. Puis, il y a celui du 21 octobre 2005. Celui qui a bouleversé ma vie et celle de mes deux petits-enfants Mève et Jo.

Le 2, c'était papa. Le 5, ça fait trois ans cette année que je n'ai pas vu mon extraordinaire petite-fille Mève qui a maintenant treize ans. Le 10, c'est Colby James, le petit-fils de Normand qui a sept ans et qu'on n'a pas encore vu parce qu'il est né en Australie et qu'on a peur des trente heures en avion. Le 12, c'est la mort de papa. Le 20, c'est la fête de mon fils S... mais, depuis cinq ans, on ne m'invite plus. Le 21, c'est le plus triste des anniversaires, 5 ans plus tard, le rejet est encore pire que la mort de mes parents. Le 22, c'est ma grande amie Hélène. Le 24, c'était maman. Le 31, c'était le père de Normand.

Je viens de terminer une semaine difficile où mes plus beaux souvenirs seront délavés par le temps qui passe mais qui n'arrange rien. J'aimerais sortir tout ce bouillonnement qu'il y a en moi, enlever le masque pour que ma colère explose... Je voudrais crier ma joie, les serrer dans mes bras, leur tenir la main comme autrefois... et les aimer tout simplement!

Mais ce soir, je leur dis :  « Je vous aime gros comme xxxxxxxxxx ça.» Et Jo répondrait « et plus encore.»

Photo: Ogunquit, Maine, oct 2010

22 commentaires:

  1. *** Toutes ces dates qui jalonnent le mois d'octobre sont si marquantes pour toi ! T'exprimer par écrit te fait du bien, écrire les mots, les taper sur ton clavier un par un, mot après mot et nous les transmettre... tout cela est bon parce que ça sort de toi.
    Ah ! si tu pouvais crier toutes cette énergie, toute tes peines, tout ton amour pour les tiens, si tu pouvais !
    Octobre prend fin et les dates sont derrière toi, je pense que l'an prochain à la même période tu auras encore mal parce qu'il y a tant de souvenirs d'"octobre et ses douleurs".
    Je suis avec toi par la pensée ! GROS BISOUS ! ***

    RépondreSupprimer
  2. Bonjour, Grimini.

    La grande histoire a connu des périodes sombres en octobre.

    L'histoire qui tisse le tien en a connu de toutes les couleurs : des noires , des roses, des vertes et des rouges aussi.
    Bien que tu le retiennes j'entends ton cri et je sens toujours le parfum persistant de l'espoir.

    Ton illustration, comme toujours. traduit si bien ce que tu écris.
    La trace des pas s'efface, mais pas celle de tes mots.
    Merci beaucoup, Grimini.Pour tout.
    Becs toujours.

    RépondreSupprimer
  3. je partage tes cris et tes douleurs....mais sur cette photo, tu avances tu ne te retourne pas...
    Avance, continue d'avancer....
    Sue qui n'avance pas recule....
    c'est si difficile je sais ,j'ai des dates aussi que tien n'efface....mais mes cris se sont tant étouffés, un jour j'ai hurlé plus fort que toutes les autres fois...
    un cri hallucinant, un cri de rage, un cri pour m'entendre vivre...un cri LIBERATEUR et j'ai tout laissé derrière

    ce n'est pas si vieux que ça...

    je voudrai tellement que tu y arrives Sue

    je t'embrasse tendrement

    RépondreSupprimer
  4. un mois assez lourd pour toi, lourd de souvenirs, lourd de peine... vaut mieux l'oublier celui-là je crois.
    Mais un jour il faudra en effet que ta rage puisse sortir d'une manière ou d'une autre.
    Je te souhaite un mois de novembre plus léger et plus agréable ♥♥♥

    RépondreSupprimer
  5. Un mois bien chargé en émotions pour toi qui se termine cette semaine.J'espère que le reste de l'année t'apportera un peu de réconfort.

    RépondreSupprimer
  6. Ma belle et gentille Nancy,
    Il n'y a pas eu que les anniversaires en octobre.
    Il y a eu aussi tes précieuses petites visites quotidiennes et amicales et les autres, comme pour ce billet, qui laissent entrer la lumière et l'espoir.

    Je te remercie de m'offrir en cadeau de tendres mots par cette petite fenêtre ouverte.
    Je t'envoie un énorme panier de doux petits bisous.

    RépondreSupprimer
  7. À mon tendre ami Herbert,

    J'aimerais tant qu'on me berce parfois.

    Mais tes mots résonnent à mes oreilles comme une douce berceuse et calme mon cri.

    Je te remercie, Herbert, d'avoir tendrement déposé ce cadeau.
    Je t'offre, pour toi, un seul doux bec chinois.

    RépondreSupprimer
  8. Ma douce maminou au coeur si tendre,
    J'ai créé ce blog le 12 septembre 2009 parce que j'avais une immense peine qui restait coincée dans ma gorge.
    Treize mois plus tard, il y a maintenant plus de soleil dans ma vie et les mauvaises périodes sont simplement devenus de mauvaises journées.
    J'ai écrit, j'ai partagé ma souffrance et des inconnus(es) m'ont lancé des bouées de sauvetage.
    Ce soir, à cette inconnue devenue mon amie, je dis simplement MERCI!
    Merci de cultiver l'amitié!

    Doux et tendres becs chinois.
    Sue

    RépondreSupprimer
  9. Éléonore,
    Comment fait-on pour sortir sa rage quand on a eu des parents qui n'acceptaient pas qu'une petite fille crie?

    Ce sera "Doux Novembre" et je te remercie pour ce souhait.

    Tendresse et doux becs chinois.

    RépondreSupprimer
  10. Je te remercie Solange pour cette visite et le réconfort est déjà dans tes mots.

    Doux et tendres petits bisous.

    RépondreSupprimer
  11. *** un petit bonjour, un peu de réconfort, et beaucoup d'amitié pour toi Gentille Grimimi ! Je t'embrasse bien fort !!!! :o) ***

    RépondreSupprimer
  12. Pour toi, ce matin, ma jolie Nancy ce sera une bonne journée, du soleil dans tons coeur et des bisous sur ta joue.

    Tendresse et petite caresse

    RépondreSupprimer
  13. je suis heureuse qu'il y ai du mieux aussi dans ta vie

    oh Sue pourquoi lorsqu'on s'esttant battue pour être heureuse, la douleur revient sous un autre manteau

    de très mauvais résultats de santé hier pour mon homme et me voilà anéantie...de peur...

    je tiens à lui tellement, faut pas que je coule, il abesoin de moi je peux tout supporter pour moi, la douleur je connais...mais pas lui, pas lui surtout

    je t'embrasse, mes yeux se voilent

    RépondreSupprimer
  14. bonsoir
    cet après midi ,j'ai pensé à toi ,ma petite fille attend un petit garçon pour fin decembre et nous avions levé mon mari pour boire un café tous ensemble ,que de tristesse,,que de larmes ,en pensant à toutes ces années heureuses et voir mon pauvre lulu comme il est maintenant,mais,c'est le vie,,je dois etre forte pour lui bises à toi!!
    courage ,je pense à toi plus souvent que tu ne peux le croire!!chaque bises à mes petits enfants est un bisou de ta part
    bonne soirée

    RépondreSupprimer
  15. Ne jamais tourner le dos a ces douleurs ce serait je crois une facon de les nier....
    Faire face ?
    Non ce n'est pas la solution, il faut je pense.... Laisser la vague nou sporter ici et la, les revivre, laisser couler les larmes et par la suite sourire en pensant aux bons moments.
    La souffrance fait partie de la vie, trop surement pour certain mais comment faire autrement?

    C'est une manière de ne jamais oublier ceux qui sont proches mais aussi si loin...
    Je sais
    Je le vie et j'arrive a peine a comprendre.
    Mais avancer et continuer d.avancer afin de devenir plus forte et grande !

    RépondreSupprimer
  16. On peut dire que le mois d'octobre est une véritable montagne russe émotionnel pour vous. J'espère que Novembre sera plus doux.
    xoxo

    RépondreSupprimer
  17. Ma douce amie Nanou, ma maminou!

    Je n'arrive pas à imaginer que ton homme est malade. Il y a deux mois vous étiez en croisière comme de jeunes amoureux.
    Tu avais enfin trouvé un médecin qui savait comment soulager tes maux de dos et ton moral remontait doucement la pente.

    Je sais que c'est très difficile, je suis bouleversée.
    Reste forte pour Alain... Il connaît ton courage et ta détermination et il a besoin de ton soutien.
    J'ai lu hier ton billet mais je ne pouvais répondre avant de réfléchir. Je comprends maintenant ta motivation. Parfois, on n'a pas le choix, le choix s'impose.

    Je te serre tendrement sur mon coeur et t'envoie un énorme bouquet de doux et tendres becs chinois.
    Ton amie Sue

    RépondreSupprimer
  18. Je te remercie Maguy de penser à moi. Tu es une bonne personne, en plus d'être très généreuse alors cela ne peut qu'être positif pour moi.
    Ça me touche beaucoup de recevoir des bisous de tes adorables petits-enfants. C'est une pensée très délicate.

    Je t'envoie mille doux becs chinois.

    RépondreSupprimer
  19. Je crois bien, Miss Lulu, que c'est ta définition qui fait de nous des êtres humains dignes de ce nom. "Vivre nos émotions".
    Je reprends ici tes mots:
    « Avancer et continuer d'avancer pour devenir plus forte et... GRANDIR.»

    Seule la douleur fait grandir, mais il faut l'affronter, ceux qui s'esquivent ou se plaignent sont destinés à perdre...

    Je te remercie de ta visite et de tes précieux mots laissés en cadeau.
    Doux et tendres petits bisous.

    RépondreSupprimer
  20. Oui, Jane, ce mois d'octobre m'a vraiment menée dans les montagnes russes de mes émotions.

    Novembre sera un mois de paix et de sérénité. Un feu de foyer et un bon livre c'est tout ce dont j'ai besoin.

    Je t'embrasse belle enfant et je te laisse des becs chinois pour J.

    RépondreSupprimer
  21. *** A bientôt Chère Grimimi. Je te souhaite un bon temps de Toussaint. GROS BISOUS ! ***

    RépondreSupprimer
  22. Belles vacances avec les tiens ma jolie Nancy. Retour pour toi, mercredi soir.
    Je t'envoie une grande corbeille de doux petits bisous.

    RépondreSupprimer

Ne partez pas... sans laisser une trace de votre passage.
MERCI !

Related Posts with Thumbnails