samedi 4 septembre 2010

Un sens à la vieillesse!

Site des Moulins de l'Île-de-la-Visitation
en opération de 1726 - 1960

Depuis deux semaines, le rendez-vous était pris et toutes les deux nous avions très hâtes de nous rencontrer. C'est sur la terrasse d'une maison historique (1727) devenue Bistro-terrasse, située dans un écrin de verdure, et aménagée en surplomb des cascades de la rivière des Prairies que nous nous sommes installées.

Aujourd'hui, j'ai beaucoup repensé à notre rencontre d'hier et j'en garde de très beaux souvenirs. Je me suis retournée, tu étais là. Notre premier regard, nos sourires... la joie! Puis, la terrasse invitante recouverte de jolis parasols, l'eau venant de la rivière bouillonnait en descendant en petites chutes et enterrait parfois nos voix. Rien ne viendrait briser cette douceur dans cette chaleur humide du 2 septembre 2010. Nous avons simplement changé de place et continué notre conversation en échangeant nos petits cadeaux avec émotion. On dégustait notre saumon fumé et sirotait le demi-litre de vin blanc à petites lampées tout en racontant... des choses que tu savais déjà et soudain mes pleurs.

Des larmes, prises en otage, se libéraient au même moment où j'ai prononcé son nom. « Je ne sais pas si Jo viendra demain? - Pourquoi? - C'est notre "Vendredi Heureux".» - Tu vois, pour moi c'est simple. - « Les enfants donnent un sens à notre vie et les petits-enfants donnent un sens à la vieillesse.» 

Je me sens encore jeune... Assez pour prendre du vin sur une terrasse un bel après-midi de fin d'été et pour marcher dans un parc-nature même si la température est accablante. Mais, si j'ai perdu une grosse partie de ce qui donnait un sens à ma vie et qu'en plus on m'enlève mes petits-enfants qui donnaient un sens à ma vieillesse, on dirait que là, d'un coup, je me sens vieille. C'est très important la continuité, je dirais que c'est une espèce de locomotive qui nous traîne.

Aujourd'hui, vendredi entre 16h00 et 16h30, j'ai tellement espéré. Il y en a eu de la morve au nez et j'ai encore les yeux gonflés, mais ça n'a rien donné. C'était mon premier "Vendredi Heureux où je n'allais pas attendre Jo devant sa porte... Personne n'a appelé.

Vers 17h00, le téléphone a sonné. J'ai dit à Normand de répondre que je rappèlerais dans quinze minutes, le temps de mettre mon masque. C'était Th et j'ai pris l'appel. Avec mes petits-enfants, je peux passer des larmes au rire en un instant. Samedi matin, Merlin, le petit Yorkshire de Th arrive. Il  passera le congé de la Fête du travail avec nous. Th aurait aimé rester lui aussi, il insistait mais ses parents voulaient qu'il passe ce long congé en famille...  Aller à Ottawa ça ne l'intéressait pas.

Mademoiselle Alice, notre chatte, ne connaît pas encore la bonne nouvelle.


24 commentaires:

  1. *** Non tu n'es pas vieille Grimimi , tu es simplement en attente de moments partagés avec tes petits enfants et ton moral en prend un coup, c'est normal ! Comment ne pas pleurer dans de telles situations ? Impossible !
    Je me joins à tes larmes Grimimi, j'ai mal avec toi parce que je ne comprends pas, vraiment pas que l'on réduise au minimum les relations grands-parents/petits-enfants !
    Je t'embrasse, je suis avec toi et j'espère du fond du cœur que les jours à venir seront meilleurs pour toi et tes petits amours.
    BISOUS !!!!!!!!!!!!!!!!!! ***

    RépondreSupprimer
  2. Bonjour Nancy,
    Je venais de publier lorsque tu as écrit ces mots et je me sens bercée par tes paroles. J'étais en larmes maintenant je suis apaisée.

    En prenant la décision d'attendre que Jo puisse venir de lui-même un jour, je suis passée à une étape difficile mais essentielle. Ce soir, j'ai mal mais je sais que cela passera.

    Tu ne sauras peut-être jamais chère Nancy que le cadeau que tu m'as offert cette nuit était inestimable parce qu'il m'a redonné confiance.
    UN IMMENSE MERCI!

    Amitiés, tendresse et doux becs chinois.

    RépondreSupprimer
  3. Bonjour, Grimini.
    Oh! oui, Grimini, la vieilesse n'a de sens que si elle s'inscrit dans un renouvellement de génération...
    Et sur ce point, malgré la dureté de certains maillons, tu dois trouver un apaisement plus doux et ensoleillé que les larmes que provoquent d'injustes et cruels enchaînements.
    Un jour le temps te fera retrouver l'épanouissement d'un amour partagé en toute liberté.
    Alors, souris.
    Je t'embrasse bien fort.

    RépondreSupprimer
  4. Je seconde Herbert dans son beau commentaire.
    Courage ma belle Grimimi!
    xoxo

    RépondreSupprimer
  5. Comme je comprend ton chagrin, moi qui ait la chance d'avoir mes petits-enfants près de moi.Et je pense aussi comme Herbert. Bises.

    RépondreSupprimer
  6. Bonjour Herbert,
    Cette malheureuse histoire m'a fait connaître de merveilleuses personnes. J'ai beaucoup de chance!
    Je te remercie pour tes tendres mots d'encouragement qui ouvrent la voie... Je me sens parfois dans un tunnel. Si je regarde derrière c'est noir et devant aussi mais au bout, je sais qu'il y aura de la Lumière.
    Il n'y a que cette voie qui m'apportera la liberté.

    Amitiés, tendresse et doux becs chinois.
    Sue

    RépondreSupprimer
  7. Bonjour Jane,
    Oui, tu as raison, Herbert est un sage. Peut-être qu'il a traversé un désert avant d'atteindre cet état de grâce.

    Tes visites et tes jolis cadeaux me comblent de plaisir. Merci!
    Gros câlin et doux becs chinois.
    Grim

    RépondreSupprimer
  8. Bonjour Solange,
    Nos petits-enfants sont des soleils qui illuminent le visage de leurs grands-parents.

    Th est passé 10 minutes ce matin avec son père pour déposer Merlin.
    Ces dix petites minutes et quelques becs chinois ont été une thérapie.

    Merci de ta visite et de tes mots déposés tendrement par ma petite fenêtre.
    Tendresse et doux becs chinois

    RépondreSupprimer
  9. Grimimi,

    Herbert a traversé un grand désert de noirceur,c'est un être généreux... Ses paroles remplies de sagesse sont à méditer avec foi et amour...
    Lorsque ton coeur sera triste, il faudra fermer les yeux et écouter les petits chutes de la Visitation, sentir la main tendue de ton amie et te rappeler qu'il y en aura d'autres de ces journées heureuses...

    Nous sommes tous avec toi Grimimi, ne l'oublie jamais. xxx

    RépondreSupprimer
  10. Bonjour Nanou,
    C'était une journée où je traînais en moi un changement important pour le lendemain. Même le soleil radieux, l'amie et la chute n'ont pas réussi à faire taire le flot de pensées qui me traversaient l'esprit.
    Je sais qu'il y aura des jours où le soleil brillera pour moi et d'autres avec des nuages épais... mais l'important sera de regarder en avant et de laisser passer la tempête. J'ai confiance que l'avenir sera de plus en plus lumineux.

    Amitiés, tendresse et becs chinois.

    RépondreSupprimer
  11. *** Un bonjour dominical sur ton blog Grimimi ! J'espère que ton moral est là ! GROS BISOUS et meilleures pensées amicales !!!! ***

    RépondreSupprimer
  12. Bonjour chère Nancy,
    Je retrouve toujours un tendre petit mot laissé en cadeau par ma petite fenêtre ouverte. Un gros MERCI!
    Amitiés, tendresse et doux becs chinois.

    RépondreSupprimer
  13. « Les enfants donnent un sens à notre vie et les petits-enfants donnent un sens à la vieillesse.»
    comme c'est beau cette phrase ! pleine de sagesse et de vérité.
    Je vais la garder pour moi.

    Je suis heureuse que tu es quand même eu un beau moment avec ta copine dans ce vieux moulin. Heureusement que parfois il ya les copines.

    Je n'avais pas lu le billet du 9 aout au soccer, franchement que certaines personnes sont mesquines...

    Et puis non tu n'es pas vieille, juste fatiguée de ce fardeau.

    Bon courage xxx

    RépondreSupprimer
  14. *** Tes vacances approchent petit à petit Grimimi ! Quel bonheur ça va être pour vous deux de prendre un peu l'air du large ! :o)
    Hier soir mon fils Jean-Baptiste a intégré son lycée militaire, je ne le verrai que vendredi soir. C'est un nouveau tournant et j'avoue qu'hier soir en voyant sa chambre et son lit vides, ça m'a fait un coup ! Surtout que c'est notre fils cadet ! :-( Mais je sais que c'est son ambition et que c'est "sa vie", je dois l'accepter.
    En toute situation je pense que l'essentiel c'est "l'acceptation". Pas simple mais on y arrive !
    GROSSES BISES à toi Gentille Grimimi ! Pensées amicales à toi et à Normand ! :o) ***

    RépondreSupprimer
  15. bonjour
    j'ai pleuré souvent,car de mes 17 petits enfants il y en a 7que je ne vois jamais ,
    4 habitent dans les landes et nous en ile de france !!et 3 dans l'oise ,c'est te dire que pour eux c'est loin ,même mes arrières petits enfants ,je ne les connais pas ,mais,les autres me donnent un bonheur insensé ,le problème est que de ma vie ,je n'ai jamais été seule et depuis que mon mari est malade les soirées sont très longues ,parce que chacun à sa vie et que l'on ne peut qd meme pas venir chez maman ,dormir!!!
    mais je vais m'y faire !!!je dors peu!!c'est vrai que les nuits sont longues ,mais les matins si beaux!!
    la vieillessse,triste,c'est les autres !!pas nous ;je te sens courageuse!!comme moi!!
    bises à toi!!courage!!!moi aussi je pleure,avec toi ,mais tu verras,un jour!!eux reviendrons!!!
    maguy

    RépondreSupprimer
  16. Bonsoir Éleonore,
    C'est vrai que je ne me sens pas vieille. Mais quand mes deux petits-fils, Th ou Jo, sont là, je rajeunis de quelques années. J'apprends de nouvelles choses, leurs musiques, leurs gadgets et j'ai l'impression de faire partie de la gang... Leurs rires mettaient beaucoup de vie dans la maison.

    Cette amie est précieuse et je la remercie d'être là...

    J'aime beaucoup ton nouvel avatar. Le renard a gagné la forêt et une jolie fleur a gagné ton coeur.

    Ma petite fenêtre ouverte a laissé entrer des mots et de la tendresse en cadeau. Merci!
    Amitiés et doux becs chinois.

    RépondreSupprimer
  17. Bonjour jolie Nancy,
    J'ai vraiment besoin de partir, voir la mer, sortir en amoureux...

    C'est parfois difficile de voir partir les enfants mais comme tu l'as si bien dit « c'est son ambition et c'est sa vie. » On veut leur bonheur c'est la chose la plus importante pour des parents.

    Je te remercie de tes visites et de tes cadeaux remplis de tendres mots d'affection.
    Amitiés, tendresse et doux becs chinois.

    RépondreSupprimer
  18. Bonjour Maguy,
    Tu as tes propres blessures mais tu trouves le temps et le courage de venir soigner mes maux.
    Tu es une personne courageuse et généreuse qui aime la vie, les fleurs et les jardins.
    C'est très important de garder la passion pour toutes ces petites choses qui rendent la vie plus douce et agréable. Souvent, ça nous aide à oublier nos petites souffrances.

    Tendresse, câlin et becs chinois.

    RépondreSupprimer
  19. Je viens te dire un petit bonjour et te faire un câlin xoxo

    RépondreSupprimer
  20. Bonjour Dominique,
    Je te remercie de ta visite et de ce tendre cadeau.

    Je te serre sur mon coeur en espérant te transmettre un peu d'énergie dont tu as tant besoin en ce moment.

    Tendresse et doux becs chinois.

    RépondreSupprimer
  21. *** Une brassée de bisous pour toi Grimimi ! :o) Meilleures pensées amicales !***

    RépondreSupprimer
  22. bonjour
    je viens te voir ,car tu trouves toujours le mot juste ,pour me redonner du courage!!meme si tu le dis si bien nous avons nos propres blessures!!!tu sais hier ,un de mes enfants (je te raconterais un jour)est venu avec sa femme et ses petits jumeaux de 8jours,quand,je les aient vu couchés dans le lit de mon mari!!ça a été un moment superbe et terrible pour moi,j'ai pensé à toi ,je ne connais pas ton histoire mais nous sommes des mamies ,des mamans!!terriblement aimantes!!
    courage,je t'embrasse

    RépondreSupprimer
  23. Bonjour Nancy,
    Je te remercie de m'offrir tes petits cadeaux qui dégagent toujours un parfum d'amitié.

    Amitiés, tendresse et becs chinois.

    RépondreSupprimer
  24. Bonjour Maguy,
    Deux beaux petits bébés jumeaux de huit jours.
    J'imagine ton grand bonheur et je le ressens presque mais ne laisse pas la peine faire son trou quand tu vis de si beaux instants...
    Ton cher Lulu a dû être aussi ému par ces deux petites boules de bonheur qui étaient couchées dans son lit laissant l'odeur de leur peau si fraîche.

    Je te remercie de tes belles visites et de tes mos qui laissent des empreintes précieuses dans mon coeur.
    Tendresse, câlin et becs chinois.

    RépondreSupprimer

Ne partez pas... sans laisser une trace de votre passage.
MERCI !

Related Posts with Thumbnails