jeudi 22 juillet 2010

Les droits des petits-enfants...

Bonne Fête "Ma Puce" - 13 ans le 26-07-2010

On dit que le vert est la couleur de l'espérance. Samedi passé, l'espoir devait m'enrober en faisant mes achats. J'ai d'abord choisi cette carte pour les treize ans de ma petite-fille Mève, puis une enveloppe verte évidemment et enfin, un joli petit carnet pour traîner partout, au cas où... Et là, dans ce magasin Renaud Bray, je deviens l'enfant dans un Toys"R"us. Les livres, les jeux, les crayons, les carnets, les agendas et les cartes de souhaits, tout m'intéresse... j'avais le goût de tout pour "Ma Puce". Mais soudain, j'ai senti l'effet vert diminué lentement durant que je m'accrochais à mes rêves. Ma petite voix intérieure m'a doucement chuchoté à l'oreille : « C'est inutile d'acheter.  Mève ne peut rien apporter chez elle qui vient de toi... sors d'ici.»  J'avais déjà trouvé un petit cadre dans lequel j'ai mis la photo de son chat "Brioche" mort au début de l'année. J'ai payé la carte et le carnet et je suis sortie les mains presque vides et la mine basse. J'ai dit : « Viens Normand, on va rentrer...»


Encore attablée et sirotant mon thé, j'étais perdue dans mes pensées. Je revoyais cette femme, croisée un peu plus tôt cet après-midi, sûrement une grand-maman et sa petite-fille d'une douzaine d'années que j'avais enviées pour leur belle complicité... tout en étant heureuse qu'elles partagent ce beau moment de bonheur. J'ai senti monté lentement la boule, celle que je ravale quand je pense trop à Mève. Je devais raconter à Normand les émotions qui m'envahissaient si je ne voulais pas, encore une fois, entrer dans ma bulle.  « Toutes mes belles résolutions prises au début du mois s'effondrent... et si je devais appeler Is.. ce soir, je ne serais plus capable de l'inviter à souper... il y trop de méchanceté.» et j'ai tiré deux Kleenex pour m'essuyer les yeux. Il comprenait très bien toute cette peine que je ne peux contenir et qui déborde parfois. Il m'a serrée tendrement dans ses bras et murmuré « Tu ne mérites pas ça...»  


Dimanche soir, je pensais à Is.. la mère de Mève et Jo. Je devais absolument l'appeler cette semaine si je voulais que mes deux petits-enfants puissent venir souper avec Th, Normand et moi. Je me souvenais de l'appel de l'an passé où l'écho de ses mots résonnent encore et la peur du rejet est là tout près. Mais, c'était la seule façon d'ouvrir un dialogue si je voulais revoir "Ma Puce", alors je devais me sentir forte pour négocier. Puis, lundi matin, le téléphone a sonné. « Grim, je voudrais aller chez toi et rester à coucher...»  On l'a reconduit chez lui mardi soir à 20h00. Ces trente-trois heures de bonheur avec Th ont fait toute la différence dans mon comportement.  Je suis passée de la déprime à la "Vie en Rose".  Il y a tant de bienfaits que nous apporte la présence de nos petits-enfants:  de la vie, de l'action et une stimulation de tous les instants. C'est une énergie essentielle dont on ne doit pas se passer. Alors, en revenant à la maison, j'ai décroché le combiné pour l'appeler. Il y avait un message pré-enregistré qui disait qu'il n'y avait plus de service à ce numéro. C'était impossible!  J'ai recomposé et toujours le même enregistrement. Mon fils et sa femme avaient sûrement fait bloquer nos numéros de téléphone. Et, ce fut le choc. Je ne pouvais croire qu'ils me traitaient comme un harceleur ou pire un agresseur.  J'ai pleuré... mais il fallait ne pas oublier le but visé. Voir Mève!

Le lendemain, j'ai essayé avec le numéro en mémoire. Et miracle, c'est Is.. qui a répondu. Dès qu'elle a entendu ma voix, elle m'a lancé un « Qu'est-ce que tu veux? Tu n'as pas le droit d'appeler ici»  «Is.. je veux simplement te parler...» « T'as rien compris, tu n'as pas le droit d'appeler, le juge l'a dit.   Là, ma patience était à bout et je lui ai dit ce que je pensais.  Écoute Is.., j'avais demandé deux appels par mois et tu n'étais pas d'accord parce que ça t'obligerait à vérifier ton afficheur pour savoir qui appelait. Le juge a suggéré que ce soit les enfants qui m'appellent. Mais ça ne marchait pas encore, parce que tu devrais leur faire penser de m'appeler... C'est ce qu'on appelle de la mauvaise foi. Le juge avait tout compris et il a jeté les gants... Il était l'heure de rendre son jugement.  Elle criait tellement, une vraie furie et elle a terminé en me disant « OUBLIE MÈVE et JO... tu ne les verras plus.»

Cette semaine, Th, m'a demandé : « Grim, ça fait combien de jours que t'as pas vu Mève? » Même si j'ai un jugement de la cour depuis le 9 juillet 2007, cela fera 1026 jours le 26 juillet que je n'ai pas vu ma petite-fille. J'ai eu quelquefois le goût de tout lâcher, de m'asseoir et d'attendre... que ce mal guérisse.  Je dois me tenir droite devant mes deux petits-fils et ne jamais parler de la peine que j'ai encore aujourd'hui.  Est-ce qu'un jour, mes enfants, des hommes maintenant de 48 et 45 ans, sauront tout le mal qu'ils m'ont fait.  Ils ont été lâches parce qu'ils voulaient la paix avec leurs conjointes.  Ce sont leurs enfants, mes deux petits-fils qui m'ont tendu leurs mains. Ils ont été courageux face à l'adversité de leur mère.

« La douceur du miel ne console pas de la piqûre de l'abeille.»
Proverbe français

Il y aura une autre carte, ses petits cadeaux et 100$ dans son panier.

45 commentaires:

  1. Je suis tellement désolé que ce fardeau pèse encore sur vos épaules, étouffe votre cœur emplit d'amour...
    Vous savez, vous avez le droit de parfois vouloir laissé tomber, il ne faut pas se sentir coupable de ne pas toujours être "forte"... l'important, selon moi, c'est d'être capable de revenir vers l'espérance, l'amour, etc...
    Bon courage, passe une belle nuit et surtout prenez soins de vos peines...
    xoxo
    -Jane

    RépondreSupprimer
  2. Je ne sais trop quoi te répondre tellement je suis bouillante de révolte. Je vais me calmer et te reviens d'accord... Rappelle-toi, demeure la tête haute d'accord?

    Je t'embrasse fort fort fort xxxxxxx

    RépondreSupprimer
  3. Hé bien ! Cette mauvaise mère qui empêche ses enfants de voir leur grand-mère est tellement acariatre qu'elle s'étouffera un jour dans son propre venin, j'en suis sure.

    Courage Grimimi ♥♥♥

    RépondreSupprimer
  4. Bonsoir Jane,
    Il y a tellement de profondeur dans ce cadeau que tu m'offres si tendrement.
    Je me sens protégée et aimée, et tu me donnes le goût de continuer.

    Je te remercie du fond du coeur de remplacer ma petite-fille absente.
    Je t'envoie de doux becs chinois Xx

    RépondreSupprimer
  5. Bonsoir Nanou,
    Cette race de monde ne mérite pas qu'on se fasse du mauvais sang.
    J'ai la tête haute, je suis ton conseil.
    Merci pour cette visite et ce petit cadeau...
    Doux becs chinois xx

    RépondreSupprimer
  6. Bonsoir Éléonore,
    Je ne sais pas si elle s'étouffera dans son venin mais je sais que je ne lui parlerai plus JAMAIS.
    Merci d'avoir laissé un cadeau en passant.
    Doux becs chinois xx.

    RépondreSupprimer
  7. *** Chère Grimimi, je ne peux pas te dire ce que je ressens ! Je suis triste et en même tant très en colère ! Comment peut-on, par pur égoïsme, séparer grands parents et petits enfants ?
    Est-ce que la maman de Mève ne pourrait pas laisser sa rancœur et sa méchanceté de côté pour montrer une attitude humaine, empathique, et pour une fois généreuse ???
    Quand on aime quelqu'un on fait tout pour son bonheur et son épanouissement, si la maman de Mève aime tant sa fille elle se doit de préserver les relations avec les grands parents. Ça ce serait UN VRAI ACTE D'AMOUR !
    Les enfants ne nous appartiennent pas, nous n'avons pas un droit de propriété sur eux, ils ont une personnalité et ils ont le droit d'aimer d'autres personnes que leurs parents.
    Je prie pour que Mève se rende compte qu'elle est manipulée par sa mère et qu'elle trouve le courage de lui dire "NON" un jour. Un beau jour où Mève décidera d'elle même de prendre le téléphone et de te dire "allo !".
    Mève doit sentir que c'est un sujet brulant, un sujet qui met sa mère hors d'elle, donc elle certainement éviter de t'appeler pour ne pas avoir de problèmes.

    Non, Grimimi, tu ne mérites pas cela, comme te dit Normand. Personne ne mérite d'être privé des êtres qui lui sont chers.

    Je prie pour toi Grimimi, je prie aussi pour Mève et je prie aussi pour que tes fils ne s'écrasent pas devant leurs épouses pour avoir la paix.

    GROS BISOUS et meilleures pensées ***

    RépondreSupprimer
  8. Mes enfants vivent l'inverse. Nous avons affaire à une femme qui n'a pas une fibre maternelle, elle s'est toujours débarrassé de ses propres enfants en les mettant pensionnaire à la crèche d'Youville et l'été dans des camps de vacances au Massachusetts.Et cette femme est millionnaire. Bref, jamais là.Alors les petits enfants, tu penses bien ....pff

    RépondreSupprimer
  9. Bonjour Nancy,
    « Les enfants ne nous appartiennent pas... ils ont le droit d'aimer d'autres personnes que leurs parents.»
    C'est le début de ta phrase au 4è paragraphe. C'est exactement ce que ma psychologue avait dit à Is.. lors d'une rencontre en médiation en mai 2006. S..., mon fils, assistait mais sans parler.
    Après 90 minutes, rien n'avait changé, elle était toujours aussi fermée.

    Ma psy m'avait dit qu'elle semblait avoir vécu de l'injustice dans son enfance... ce qui pouvait l'avoir rendu possessive envers ses enfants mais surtout envers sa fille.

    Ce soir, j'écrirai la carte, j'emballerai les petits cadeaux et je mettrai tout ça dans son coffre.

    Nancy, je dois te dire que tu es une grande femme. Tu fais preuve de compassion et tu as toujours de tendres mots pour soulager les maux.
    Je te remercie de ce précieux cadeau offert avec autant de sollicitude.
    Doux et tendres becs chinois.
    Sue

    RépondreSupprimer
  10. Bonsoir Flo,
    Toi aussi. tu as soufflé sur 13 chandelles cette année.
    Merci de ta visite et de ton petit cadeau. Je t'échange le bisou pour un
    bec chinois xx (on colle nos nez et on les frotte) Essaie!

    RépondreSupprimer
  11. Bonsoir Pur Bonheur,
    Ce doit être la mère de ton mari... Ça m'étonnerait que ce soit ta maman parce que tu sembles si bien équilibrée.

    C'est pourtant une si grande richesse la présence de nos petits-enfants. Tu le sais, je ne t'apprends rien...
    J'ai parfois de la difficulté à voir ma vieillesse approcher sans le contact de jeunes qui nous apprennent tant sur le monde d'aujourd'hui et les dernières technologies.
    J'espère que plus tard mes deux petits-fils continueront de venir à nos vendredi heureux et que Mève se joindra à eux.

    Je te remercie de ton passage et de ce cadeau à partager.
    Doux becs chinois
    Sue

    RépondreSupprimer
  12. *** Coucou Grimimi ! La carte, les petits cadeaux, tu as préparé tout cela avec beaucoup d'attention et le tout est dans le coffre pour Mève. De beaux gestes remplis d'amour, un amour immense d'une grand mère pour sa petite fille. Un jour Mève découvrira qui tu es vraiment, elle comprendra que tu es loin du personnage décrit par sa maman.
    C'est dommage pour la maman de Mève, parce que sa fille lui en voudra certainement d'avoir gâché ces moments précieux qu'elle aurait pu partager avec toi.
    Je t'embrasse et je te serre amicalement dans mes bras. GROS BISOUS ! ***

    RépondreSupprimer
  13. Je n'arrive tj pas à comprendre cela. Ne pas pouvoir voir ses petits enfants mais alors pk!! La vie peut être bien triste je trouve.
    Et dire que pour moi c'était le contraire . Ma mere n'a jamais vu mon fils lorsqu'il était petit et là aussi ce n'était pas simple pour moi. Trop de questions dans ma tête. Mais j'ai du faire avec. Je t'embrasse fort

    RépondreSupprimer
  14. Tu vois Nancy, je n'ai pas le choix et je sais que je n'y arriverai jamais avec cette femme.
    Il n'y aura plus de tentatives pour des soupers avec Mève. Je dois lâcher-prise pour garder ma santé, c'est le plus important. Je sais que plus tard, Mève reviendra seule ou avec les deux garçons. Ensemble, nous pourront reprendre le temps perdu.

    Merci pour ta générosité et ton cadeau à saveur d'amitié.
    Doux et tendres becs chinois. xx

    RépondreSupprimer
  15. France, nous avons tous nos blessures, je crois que ça fait parti du parcours d'une vie.
    Quand les enfants sont pris dans des chicanes de parents immatures, là je trouve ça bien triste.
    La jalousie, l'envie, la possessivité et le contrôle sont d'énormes défauts qui sèment la discorde partout. Il faut parfois savoir se retirer sinon ça devient trop souffrant.

    Je te remercie de ton passage et de ce gentil cadeau.
    Doux et tendres becs chinois. xx

    RépondreSupprimer
  16. Chère Grimini une fois de plus te lire me torture

    j'ai honte d'avoir tant d'amour et de bonheur avec mes pettis enfants et de ne pouvoir t'en donner un centième
    Oui je pleure cette fois, vraiment en te lisant car je me met à ta place... Cette place c'est aussi la douleur de mon frère dont je ne parle jamais, son dicorce lui a couté de ne jamais revoir ses trois enfants... toute la belle famille les a dressé contre lui, aujourd'hui qu'ils ont la trentaine, mon frère ne cesse de leur écrire a essayé de les contacter... en vain, mon frère estd evenu un paisible retraité de 60 ans, qui a bossé dur toute sa vie et à qui on a fait payer une grosse erreur de jeunesse...ses propres enfants...

    alors ses pettis enfants il ne les verra JAMAIS, ils ignorent son existence

    tant de douleurs similaires ou différentes... pourquoi tant de haine, que j'ai vécu chez moi en étant la petite fille martyre d'une de mes grands mères ???

    c'est pourquoi j'ai une tendresse pour toi particulière, je voudrai, comme avec mon amie Michèle privée de sa peite fille, vous "offrir des après midi avec moi et mes petits"... mais ce ne sera jamais "les vôtres" !!!
    Sue je pense très fort à toi
    Dans mes soins actuels, mes douleurs physiques sont également très soumises en intensité à toutes les douleurs morales ou les stress, ce n'est pas par lâcheté que je ne viens pas sans cesse alors que je pense à toi, je me préserve enfin, j'essaie et c'est primordial pour moi

    çà ne m'empêche pas de compatir infiniment tu le sais !
    mes 6 petits te font par procuration un énooooooorme câlin.

    RépondreSupprimer
  17. Bonjour chère Nanou,
    Je suis certaine que les petits sont partis en te laissant des marques de bisous sur les joues... Une dure semaine sûrement au niveau physique mais excellente pour le moral.

    Ta présence réconfortante est toujours appréciée. Ton grand coeur de maminou est très sensible à la détresse et je sais que tu ne peux tolérer l'injustice et la méchanceté.
    Ton frère n'a vraiment pas eu de chance. Je ne comprendrai jamais les adultes blessés qui se vengent en empêchant les enfants d'avoir des contacts sains et enrichissants avec les parents ou grands-parents.

    Plusieurs ignorent le sens du mot "AMOUR". NANCY L'A TRÈS BIEN DÉFINI DANS SON TOUCHANT COMMENTAIRE.

    Bien sûr, il y a aussi des grands-parents malsains ou abuseurs, et c'est la raison pour laquelle on se doit d'être des protecteurs pour les enfants en gardant les yeux ouverts et en dénonçant les abus.

    Même absente, je sais que ton amitié est sincère et tes pensées m'enveloppent.
    Surtout Nanou ne t'oublie pas. Prends soin de toi et gâte-toi comme tu le ferais pour ta petite-fille...

    Je te remercie de ta visite, de ce tendre cadeau rempli de sollicitude et de cet énorme câlin par procuration.
    Doux becs chinois pour toi. xx
    Sue

    RépondreSupprimer
  18. *** Un petit coucou chez toi Grimimi pour te souhaiter un BON DIMANCHE ! GROS BISOUS !!!!! ***

    RépondreSupprimer
  19. Bonjour, Grimini.
    Quelle souffrance, quelles injustices et quelles tristesses...
    Et ton obstination si compréhensible risque de devenir un danger pour toi-même.
    Prends soin de toi , s'il te plait.
    Les méchancetès des tiens, qui sont des tortures, ne doivent pas te détruire.
    Je sais. Je connais ton amour pour tes peits.
    Celui-là, on ne peut pas te l'enlever.
    Je t'embrasse fort.

    RépondreSupprimer
  20. je me sens si proche de toi Sue... si proche

    RépondreSupprimer
  21. Bonjour jolie Nancy,
    Merci de ta visite dominicale et de tes mots amicaux offerts en cadeau.
    Doux et tendres becs chinois.
    Sue

    RépondreSupprimer
  22. Bonsoir Herbert,
    Je sens beaucoup de protection dans tes mots et c'est touchant.
    Souffrance, injustice, tristesse.
    Trois mots douloureux que je veux éloigner...
    Il y a une lueur d'espérance très difficile à abandonner et je ne voulais surtout pas éteindre cette lumière.
    Maintenant il me restera la foi en ma petite-fille.

    Il a des mots qui nous guérissent de la peine et d'autres qui nous ramènent à l'essentiel.
    Tu m'as offert en cadeau ta compréhension et j'ai senti deux bras qui me soutenaient. MERCI!
    Doux et tendres becs chinois.
    Sue

    RépondreSupprimer
  23. Bonsoir ma belle maminou,
    Un gros Merci pour ton précieux cadeau qui me comble de joie.

    Comment va la santé chère Nanou?
    Doux becs chinois. xx
    Sue

    RépondreSupprimer
  24. J'ai reçu ton commentaire comme je lisais ton texte. Moi je me dis qu'un jour ils vont payer pour tout le mal qu'ils t'ont fait. On ne peut avoir autant de méchanceté en soi et être heureux. Bon courage.

    RépondreSupprimer
  25. Bonsoir Solange,
    Tu as bien raison, il faut sûrement être très malheureux pour vouloir continuer d'éloigner les enfants.
    Ils n'auront pas toujours 11 et 13 ans. Un jour, Mève voudra savoir.
    J'ai une motivation pour me tenir en forme car je veux voir et surtout fêter ce jour.
    Ton cadeau m'a fait plaisir et je t'en remercie.
    Doux becs chinois xx
    Sue

    RépondreSupprimer
  26. *** Je t'embrasse Grimimi et je suis avec toi par la pensée !!!! GROS BISOUS et bon début de semaine à toi !!!***

    RépondreSupprimer
  27. Je n'arrive pas comprendre comment un juge peut interdire, décider. Pourquoi. Mais je comprends si bien ta manque. Je ne vois mes petits enfants de l'autre cote de l'océan que rarement, il devient pas si facile tenir les relations ainsi, juste par téléphone.

    Ah, nos vies...

    RépondreSupprimer
  28. Bonjour Nancy,
    Merci d'être là! Ta présence et tes tendres mots sont toujours un beau cadeau que je reçois.
    Doux becs chinois xx
    Sue

    RépondreSupprimer
  29. Bonjour Julie,
    Elle a 13 ans aujourd'hui!
    Je connais ta douleur et je sympathise beaucoup avec toi. Ne pas voir tes petits-enfants est un drame. Tu es une femme remarquable qui s'occupe en faisant de la photographie et beaucoup d'autres choses pourtant tu n'arrives pas à les oublier...
    Mes liens étroits s'étioleront-ils avec le temps? J'ai peur...

    Je te remercie sincèrement de m'avoir offert ce cadeau de partage.
    Doux et tendres becs chinois xx.
    Sue

    RépondreSupprimer
  30. Coucou Grimimi ! La journée du 26 est passée et j'ai beaucoup pensé à toi et à Mève. Je t'embrasse très très fort et je suis avec toi par le cœur. GROSSES BISES à toi Grimimi !:o) ***

    RépondreSupprimer
  31. Bonjour Nancy,
    Ce 26 juillet 1997 était une belle journée ensoleillée où tous les rêves, tous les espoirs étaient permis. Ce jour là, jamais je n'aurais pensé qu'un jour sa mère m'empêcherait de voir et même de parler à ma petite-fille.
    Bien triste tout ça...

    Un gros Merci pour tes pensées amicales offertes si tendrement en cadeau.
    Doux et tendres becs chinois xx.
    Sue

    RépondreSupprimer
  32. *** Un petit bonjour et UN GROS BISOU pour toi Grimimi, je pense fort, très fort à toi, bien amicalement ! ***

    RépondreSupprimer
  33. Bonjour jolie Nancy,
    Tu es toujours là avec ta tendresse et ta douceur.
    Merci pour ce cadeau matinal...
    Doux becs chinois xx

    RépondreSupprimer
  34. *** Hello Grimimi :o)!!! Plein belles pensées pour toi en passant, je t'embrasse bien fort !!!!! :o) ***

    RépondreSupprimer
  35. Bonjour Nancy,
    Doux et tendres becs chinois pour te remercier de ce gentil cadeau.

    RépondreSupprimer
  36. *** Coucou Chère Grimimi :o) :o) !!!!! Je viens te souhaiter une bonne journée et je te dis à bientôt sur un nouveau blog un peu moins exotique mais tout aussi amical ! :o) GROS BISOUS !!! ***

    RépondreSupprimer
  37. bonjour
    je ne sais par quel miracle tu es venue chez moi ,mais je te dis merci
    j'ai été abandonnée par ma génitrice et élevée par ma grand mère,ainsi que mes deux frères ils ne sont plus de ce monde ,je suis la rescapée de la famille ,mais j'ai fait la mienne 5 enfants 17 petits enfants et 6 arrières ,j'ai travaillé pendant 28 ans à l'aide sociale à l'enfance pour rendre à des enfants abandonnés ,ce que ma GM ,m'avait donné(4 sont restés à demeure) ,ils sont toujours près de nous bien que mariés et parents ,j'en ai encore un de 28 ans qui est toujours à la maison ,mon mari est malade et c'est lui qui m'aide à le lever à faire ce qu'une personne ,ne peut faire seule
    courage!!personne n'a le droit d'empecher des grand parents de voir leurs petits senfants c'est inhumain ,j'ai des petits enfants dans les landes ,ils m'ont demandé de m'inscrire sur face book ,et m'envoient des photos de leurs enfants et de leur famille
    comme cela ,le fil n'est pas coupé
    j'aimerais discuter avec toi,si tu veux
    t'inquiètes tout se paie un jour,tes petits enfants reviendron t!!j'en suis sure,avec ou sans autorisation
    amitiés et encore tiens le coup!!

    RépondreSupprimer
  38. Bonsoir Nancy,
    Même pour ce dernier matin au Sénégal, tu es venue me rendre ta petite visite amicale.

    Tu m'as laissé, par ma petite fenêtre ouverte, de beaux cadeaux venant du Sénégal.
    Qu'ils soient petits ou plus touffus, ils étaient toujours chaleureux et sincères, et emballés dans la sollicitude, la tendresse, les encouragements et la compréhension.
    Tu as partagé mes peines et mes rêves... et j'attendrai maintenant tes visites de Paris.
    Je te remercie de ta bienveillance et t'envoie de doux et tendres becs chinois.

    RépondreSupprimer
  39. Bonsoir Maguy,
    Ce n'est pas un miracle qui m'a envoyée chez vous mais un com lu chez Nanou. Tu as piqué ma curiosité et j'ai voulu te connaître.
    Merci pour ton passage et j'espère te revoir.

    Tu as eu le bonheur d'avoir une grand-maman aimante qui t'a sûrement permis de mieux t'épanouir. La richesse d'une belle famille de cinq enfants plus ceux de l'aide sociale ne devait pas toujours être facile... il y avait sûrement des défis quotidiens à relever sur plusieurs plans...

    L'arrivée de nos chers petits-enfants, ceux qui viendront adoucir par leurs câlins, bisous et surtout par leur joie de vivre, notre passage vers la retraite et tout ce qui suit... est un élixir et le plus beau des cadeaux.
    Tu as été très courageuse et dévouée. Je suis heureuse d'apprendre que la vie qui t'avait malmenée dès le départ t'a offert une famille élargie, plusieurs petits-enfants, etc.
    Malheureusement, j'ai lu que ton mari était très malade ainsi qu'un de tes gendres... Je sais que tu as un ange qui veille sur toi et qui te donne la force d'aider encore...par tes mots.
    Je te retourne, par ma petite fenêtre ouverte, un long ruban attaché à ton précieux cadeau de partage et d'amitié.
    Je t'envoie de doux et tendres becs chinois xx
    Sue

    RépondreSupprimer
  40. Le 27 ne fut donc pas un vendredi heureux... J'en suis sincèrement chagrinée.
    Même si le temps perdu ne se rattrape pas, vos retrouvailles, proches ou lointaines, seront les plus belles du monde, j'en suis certaine.
    Avec toi.
    Bises d'Ep'

    RépondreSupprimer
  41. Bonsoir Epamin',
    Le "Vendredi Heureux" est toujours le premier vendredi du mois selon le jugement de la cour.
    Malheureusement, il n'y aura pas de
    " **** Heureux " pour fêter Mève. Sa mère continue de contrôler sa grande fille de 13 ans comme si elle était sa propriété.
    Je ne sais plus si je verrai Jo pour nos prochains "Vendredis Heureux".
    Je te remercie d'avoir déposé ce
    tendre cadeau d'espérance.
    Doux becs chinois pour toi et C. Xx

    RépondreSupprimer
  42. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  43. Bonjour Dominique,
    Ton petit cadeau me fait vraiment plaisir.
    Doux et tendres becs chinois.

    RépondreSupprimer

Ne partez pas... sans laisser une trace de votre passage.
MERCI !

Related Posts with Thumbnails