mardi 25 mai 2010

Enfin, il m'a guérie. Merci!


L'odeur du lilas mauve, fraîchement cueilli par Normand cet après-midi là, embaumait le salon et la salle à manger. Je venais d'en remplir trois beaux vases en verre et de les replacer sur leurs tables quand le téléphone a sonné. Il était 21:00, samedi le 8 mai, veille de la Fête des Mères. Je n'avais pas eu de ses nouvelles depuis le 6 décembre 2007, c'était mon fils S... le père de Mève et Jo. Je savais ce qu'il me dirait et il l'a dit.  « Jo ne viendra pas demain, il couche chez son cousin.»  Ce n'était pas une surprise, je ne sais pas pourquoi mais je le ressentais depuis plus d'une semaine.  Il m'a expliqué que maintenant Jo viendrait quand il le voudrait. Normalement, j'aurais été emballée par cet arrangement mais il y avait dans sa voix une intonation qui me faisait douter de sa sincérité. Alors, je lui ai dit: « C'est bien mais n'oublie pas qu'il a le droit de venir 5h30 par mois, et j'espère que tu vas respecter son choix. Jo sait que si un jour il ne veut plus venir, il n'a qu'à me le dire car jamais rien ni personne ne l'obligera. Par contre, si quelqu'un l'empêchait de venir, j'irais consulter mon avocat pour une requête en Outrage au tribunal.»  Il m'a répondu que si j'allais encore à la cour, il défendrait à Jo de me parler pour le restant de mes jours. C'est sérieux... que je lui ai répliqué. « Pourquoi Jo ne m'appelait pas lui-même ce soir, comme il l'a fait  jeudi passé, pour remettre notre "vendredi heureux" à dimanche?»   

Il a monté le ton et est devenu impoli.  Je lui ai simplement rappelé que je n'étais pas une poubelle et que nos valeurs familiales n'étaient pas celles-là.  Il s'est excusé et on a repris la conversation.  « Maman, je ne sais pas ce qui t'est arrivé. J'étais toujours content de vous recevoir en famille même si tu n'étais plus avec M... J'ai toujours été fier de toi, tu as fait une belle carrière en immobilier et maintenant tu es seule... (mais Normand est là depuis 29 ans).  Tu as capoté! Tu vas devenir comme ta mère. Tu es devenue folle?  etc...  Habituellement, quand il me parlait sur ce ton, j'essayais de le résonner et j'ai souvent pleurer. Mais ce soir là, j'étais moins émotive et j'écoutais.  Je lui ai dit que tout ça était arrivé parce que sa femme était jalouse de ma relation avec Mève.  Il s'est mis à rire et à dire que sa femme disait que c'était moi la jalouse parce que je n'avais pas eu de fille, et que ma petite-fille était très déçue de moi, qu'elle ne voulait plus jamais me revoir.
 
Il m'a expliqué les relations familiales avec son frère M... et Li.  Que Jo couchait parfois chez Th.  Je lui ai répondu que j'étais très heureuse si les enfants se voyaient et si les deux frères se fréquentaient.  Tu vois, tu es seule... Maman, on t'a eu où ça faisait le plus mal.  Je croyais qu'il était un tapis, qu'il se laissait dominer pour avoir la paix ou pour plaire à son père qui lui a assuré un héritage important. Mais c'est vraiment de la méchanceté pour me blesser et cela ne peut être remplacée par la bonté du jour au lendemain.

C'était la première fois que je raccrochais sans avoir pleuré une seule goutte.  Enfin, il m'a guérie. (de ce grand chagrin.) Merci!  C'est ce que j'ai dit en raccrochant le téléphone.  Normand est venu me rejoindre, il avait entendu la conversation et nous en avons discuté.  Depuis cet appel, j'ai beaucoup réfléchi et j'ai lu pour essayer d'oublier.  Faire le deuil d'un enfant vivant ce n'est pas naturel et je crois sincèrement qu'il doit être très malheureux pour avoir ce comportement.  Pourquoi avoir monté tout ce scénario?  Il ne voit pas son frère et les enfants ne se voient pas non plus.  Il est seul, mais il a sa famille et son père. 

Le choc est venu quelques jours plus tard.  J'avais perdu mes émotions, j'étais incapable d'écrire ou de laisser des commentaires ici ou ailleurs. Mon ressort s'était brisé, et j'étais devenue un pantin.  Lentement, j'ai commencé à revivre pour moi et à accepter... C'est une fin et un début!
Si Jo ne vient pas à notre "vendredi heureux" du 4 juin, "Fête de Th", je commencerai la procédure car je ne peux me soustraire à cet engagement envers lui.

« Tout le monde attrape une crampe physique ou mentale, à jouer un rôle.  
Crampes de l'âme, crampes du corps, arthrite des émotions.»  
Dr. Otto Rank dans le Journal d'Anaïs Nin 1934-1939


Ce bouquet, je l'offre à  deux femmes de coeur.  Lilia, "mi figues mi raisins" et Dominique- L, "Le temps qui passe".  J'ai appris avec tristesse que ces deux blogueuses annonçaient une pause... et cela m'a secouée. Lilia et Dominique, deux grandes femmes aux antipodes, m'ont accompagné sur ce chemin parfois difficile. Leur encouragement, douceur, confiance et espoir en l'amour de mes petits-enfants m'a permis d'avancer.  
Je vous remercie mes amies!

30 commentaires:

  1. Dans la ronde des amitiés virtuelles il y a les départs mais aussi les arrivées(nouvelle membre).Nos chemins vont se croiser à nouveau.
    Bonne journée et à bientôt!
    Claire (Ste thérèse P.Q.)

    RépondreSupprimer
  2. Mais ce qu'il t'a fait c'est une crise de jalousie, pour ignorer complètement Normand.Je te souhaite de pouvoir revoir ton petit-fils sans avoir à retourner devant les tribuneaux.Bonne chance.

    RépondreSupprimer
  3. Bonsoir Claire,
    Je te souhaite la bienvenue pour cette première visite...
    Merci d'avoir accroché ta petite photo dans mon cadre d'amis/es fidèles et déposé un cadeau par ma fenêtre ouverte.
    Au plaisir de te revoir bientôt.
    Sue

    RépondreSupprimer
  4. Bonsoir Solange,
    Je doute que ce soit de la jalousie car il appréciait beaucoup Normand.
    Je souhaite de tout coeur que ses parents le laisseront venir. Encore
    dix jours à attendre...
    Merci pour ton gentil cadeau déposé par ma fenêtre ouverte.
    Amitié xx Sue

    RépondreSupprimer
  5. Grimmimi,
    j'ai connu une personne qui a dû faire le deuil de son garçon de son vivant.C'était nécessaire: de l'abus, de la méchanceté, et de la manipulation.Il se peut que tu doives le faire aussi pour ton bien-être physique et mental.

    Je pense que tu ne dois plus, en aucune circonstance, accepter de subir, encaisser et, compter les jours qui t'ont été retirés pour pouvoir avoir le privilège de voir tes petits-enfants.
    Ton fils semble faire de la projection.Il a besoin de soins, ça ne va pas, vraiment pas.

    Plus tu attends, plus tu perds des plumes. Et cette phrase: "maman, on t'a eu où ça faisait le plus mal."

    Grimmimi, je te lis depuis le début et je trouve que ça va de pire en pire,tu es de plus en plus privée de tes petits-enfants.

    Ne perds jamais de vue que tu as des droits à faire respecter, jamais...Je t'encourage à aller de l'avant en souhaitant que tu sois bien entourée et accompagnée. Ma force est avec toi!!!

    Je t'embrasse bien fort xxx

    RépondreSupprimer
  6. Méchanceté est un euphémisme, ici. Oui, il doit être bien malheureux. Mais là, c,est SON problème. Bien des gens cessent de nous « aimer » (SIC) quand on s'aime soi-même et qu'on se respecte.

    Jo est-il encore à l'âge où ses parents peuvent lui laver le cerveau?

    Tes petis-enfants se souviendront plus tard de tout ce que tu as fait pour les voir et entretenir la relation. Ton autre fils semble mieux parti, je crois. Tant que tu vois Th, s'ils se voient entre eux, tu gardes un lien. Ils vont finir par se parler, c'est sûr et certain.

    Plus tu vas te respecter, plus c'est cette énergie que tu vas dégager.

    Il faut regarder en avant, résolument.

    Zed Bises aux fleurs de cerises ¦)

    RépondreSupprimer
  7. Bonsoir Nanou,
    Je sais que tu as raison malheureusement... et que je ne dois plus parler à ce malade. Normand m'a dit la même chose.

    Il y avait toujours cette lueur d'espérance que les choses s'améliorent pour que je puisse vieillir doucement en ayant des contacts avec mes petits-enfants.
    J'ose espérer que Mève et Jo ne seront pas contaminés par leurs parents et qu'un jour ils seront heureux de venir me visiter.

    J'entends encore sa menace: «Si tu retourne au tribunal, j'empêcherai Jo de te parler jusqu'à la fin de tes jours.» Contrôle incroyable sur la vie de son fils de 11 ans.
    Cela me rappelle de si mauvais souvenirs avec Mève et sa mère...

    Je réalise la chance que j'ai de pouvoir étaler ici mes émotions mais il est encore plus important de savoir qu'il y a une personne qui me répond.

    Par ma petite fenêtre ouverte je te remercie sincèrement de m'avoir offert ton soutien en cadeau.
    Becs sue-crés xx

    RépondreSupprimer
  8. chaque fois que je te lis, j'ai mal à mon coeur de Maminou...tu le sais, moi qui rentre de 4 jrs avec ceux de ma plus jeune...

    Je viens de rentrer, et suis souffrante et chez toi je n'aime pas répondre à chaud, j'aime relire et réfléchir...je ne souhaite pas que tu restes su cette conversation avec ton fils, ce n'est pas possible...

    j'ai eu des mots terribles avec ma mère il y a des années, ma soeur, mon frère...un jour, à force de persévérance j'ai décanté la situation...je voudrai tant que cela arrive pour toi....

    Pour le reste tu sais aussi que Lilia m'est chère elle m'a écrit aussi, elle reviendra ne t'en fais pas...
    pour Do, je ne sais pas la direction qu'elle va prendre...

    Il y a toujoours de belles personnes pour t'entourer Sue et te eprmettre d 'épancher tes chagrins

    Je t'embrasse affectueusement
    Nanou...tout court !

    RépondreSupprimer
  9. Bonjour, Grimini.
    Je sene que tu es toujours dans la souffrance d'un moment, d'une situation.
    Mais ton amour est sans faille...
    Même si la vie t'écorche plus qu'il ne faudrait,tes analyses t'aident tant à comprendre et je m'en réjouis.
    Et je te lis toujours avec le coeur.
    Je t'embrasse.

    RépondreSupprimer
  10. Bonsoir Zed,
    En publiant ma réponse à ton com, tout de suite après celle de Nanou, mon ordi à planté.
    Il vient de sortir des soins intensifs de "Bureau en gros" et je ne vois pas ma réponse.

    Euphémisme oui. Je cherche à me consoler en employant des mots qui me blessent moins. Faiblesse de mère peut-être? Parfois, je peux comprendre son besoin de sauter les plombs.
    Il est entouré de :
    sa femme acariâtre,
    son père primitif,
    son beau-père abruti,
    sa belle-mère apathique,
    sa belle-soeur chaleureuse, son beau-frère trop gentil pour lui (ce couple a deux garçons de 9 et 6 ans et c'est là que Jo a supposément couché).
    Sa femme a réussi a créé un vide autour de lui, elle accepte son père parce qu'il y aura un héritage... Mes deux fils ne se fréquentent plus depuis 2005. Quand Jo et Th se sont revus ici, en janvier 2009, ça faisait plus de trois ans qu'ils ne se voyaient plus.

    Je n'accepterai plus jamais qu'il me parle sans d'abord avoir fait connaître mes conditions.
    Jo a 11 ans et ne parle jamais de rien, c'est anormal. L'oeil de Dieu voit tout et entend tout. C'est ce que les enfants se font répéter depuis qu'ils sont tout jeunes et les parents ne sont pas membres de sectes.

    Je te retourne par ma petite fenêtre ouverte un long ruban attaché à ton précieux cadeau.
    Becs sue-crés et crème glacée xx

    RépondreSupprimer
  11. Bonjour Nanou (Maminou)
    Tu es revenue souffrante et tu as pris le temps de me rendre cette belle visite.
    Je reconnais là, ta grande générosité dans ton temps et tes mots.

    Je ne veux pas que tu t'inquiètes pour moi même si la vie n'est pas toujours idéale. J'ai la chance d'avoir mon amoureux depuis 29 ans, la santé et trois adorables petits-enfants qui ont laissé des traces profondes dans mon coeur.
    Th est toujours là si près de moi. Ses pierres qu'il m'a offertes et mon ange me protègeront... pour la suite.

    J'aime ma solitude elle me permet d'être et de découvrir qui je suis vraiment. Ici, devant cet écran, je peux enfin dire ce que j'ai caché pendant plus de 60 ans.

    Il m'aura fallu ce rejet pour me libérer de mon masque, de mon perfectionniste qui m'épuisait et de réaliser qu'on a très peu de véritables amis/es... Il n'y a jamais rien qui n'arrive pour rien... n'est-ce pas?
    Tant qu'à Lilia et Dominique, je ne déprime pas parce qu'elles ont fait un choix pour elle, au contraire, mais je tenais à les remercier pour tout ce qu'elles m'ont apporté avec tant de tendresse et de générosité.

    Je te remercie, tendre Nanou, pour ce magnifique cadeau du coeur que tu as déposé par ma petite fenêtre ouverte.
    Becs sue-crés xxx

    RépondreSupprimer
  12. Je lisais ceci aujourd'hui: "Et cette haine envers moi-même, je l'avais reportée sur les autres."

    En lisant votre billet, ça m'a fait pensé à votre fils...

    Dans le même livre, j'ai lu aussi: " Vous avez le droit de souffrir, d'avoir besoin d'aide, d'aimer, seulement faites-le sans vous cacher. Laissez tomber les masques et les barrières; résistez à la tentation de tout étouffer en vous et respirez la vie à pleins poumons."

    Cette dernière citation je vous la partage mais elle s'adresse aussi à moi en s'moment... j'espère de tout mon cœur qu'un jour l'amour que vous porter en vous soit libre...

    Calins ma chère Grim!
    -Jane
    xoxo

    RépondreSupprimer
  13. Bonjour Herbert,
    Je ne sais pas si ton absence est responsable de mon malaise... mais je suis heureuse de ton retour. Attention, on pourrait partir des rumeurs.

    Ta lecture avec les yeux du coeur est un réconfort qui me donne des frissons de joie.
    « On ne voit bien qu'avec le coeur. L'essentiel est invisible pour les yeux.» St-Exupéry.

    Pour cet inestimable cadeau reçu avec tant de bonheur par ma petite fenêtre ouverte, je te dis MERCI!
    Mille becs sue-crés xxx

    RépondreSupprimer
  14. Bonsoir Zed,
    Qu'est-ce qui se passe? Ma réponse est maintenant "anonyme".
    Becs sue-crés aux pistaches xx

    RépondreSupprimer
  15. Bonsoir Jane,
    Grim s'ennuyait de sa petite fille et tu me manquais... Je finissais de répondre aux com et je partais chez toi. Mais, tu étais là avec ce commentaire qui me bouleverse, tant il y a de vérités.

    L'idéal est de trouver mon propre bonheur sans être tributaire à personne. Cela me permettra de vivre mes joies dans la sérénité sans attendre que quelqu'un vienne me visiter. La lecture m'a permis de découvrir que mes journées avec un livre sont plus enrichissantes et plus douces que certaines journées où je devais mettre un masque pour être accepter ou respirer. C'est une grande libération...

    « Maintenant je suis en lieu sûr, derrière du papier, des mots, des histoires.» Anaïs Nin

    Grim t'échange cette citation de Anaïs Nin pour celles que tu m'as envoyées ce soir, par ma petite fenêtre ouverte, avec tant de plaisir, d'intelligence et de douceur. Mais j'ai aussi vu ta souffrance.
    Je t'envoie des becs sue-crés et deux gros cornets de crème glacée, érable/menthe pour toi et chocolat/fraises pour J. Xx
    Je t'aime gros comme xxxxxxx ça

    RépondreSupprimer
  16. Ayoye franchement quel discours plein de sornettes que t'a tenu ce fils indigne !

    "et maintenant tu es seule... (mais Normand est là depuis 29 ans). Tu as capoté! "

    tu as le même conjoint depuis des années quand même on oublie pas cela ! Tu aurais même pu avoir d'autres enfants !

    Moi je te le dis et redis, je te prendrais 100 miles à l'heure pour mes enfants. Je peux te louer belle Grimimi ?

    Non sans farce ma maman vient enfin de faire un pas pour ma belle grande fille qui sera à L'univeristé en aout et qui manque de sous, on se croise les doigts pour qu'elle tienne parôle !

    RépondreSupprimer
  17. »Sue (alias Anonyme) :D

    Bureau escr... en gros avait pré-programmé un virus afin que tu retournes les voir... Juste pour rire...

    Pistaches natures! Miam! Becs aux fraises qui viennent de se pointer.

    Zed ¦D

    RépondreSupprimer
  18. " Je n'accepterai plus jamais qu'il me parle sans d'abord avoir fait connaître mes conditions."
    Ça c'est un grand pas vers ta liberté et ta dignité Grimmimi!

    Il faut le lire et le relire, pour ne pas oublier. À méditer le soir sur l'oreiller avant de fermer les yeux pour la nuit...

    Courage, tu es dans la bonne voie!!

    Bon week-end!

    RépondreSupprimer
  19. Bonsoir Éléonore,
    Contente d'avoir de tes nouvelles et de savoir que ta mère aidera ta grande fille.
    Si un jour mes petits-enfants vont à l'université, je me ferai un devoir de les aider... L'instruction est la plus belle richesse.

    En plus d'être méchant, S... mon fils, est un homme qui n'a pas d'honneur. Jamais, je ne pourrai lui faire confiance. C'est triste de parler de son enfant de cette façon...

    Par ma petite fenêtre ouverte, j'ai eu le plaisir de recevoir en cadeau, une offre de location mais je ne peux accepter car je suis déjà prise. Merci de la confiance!
    Becs sue-crés xx

    RépondreSupprimer
  20. Bonsoir Nanou,

    « Ça c'est un grand pas vers ta liberté et ta dignité.»
    Je dois prendre les grands moyens. Cette situation a assez duré et le moment est venu de penser à moi et Normand.

    Je sais que mes petits-enfants seront toujours heureux de voir Grim et Grip.

    Par me petite fenêtre ouverte, j'ai reçu en cadeau un conseil important. Méditer une petite phrase pour ne pas l'oublier.
    Becs sue-crés xx

    RépondreSupprimer
  21. Alors là je suis complètement d'accord avec votre raisonnement! :)
    Merci pour la citation je la garde précieusement :)
    xoxo

    RépondreSupprimer
  22. Bonsoir Jane,
    Merci d'être passée ce soir.
    Tes deux belles citations sont écrites dans mon précieux carnet "Citations à conserver".
    Becs sue-crés xx

    RépondreSupprimer
  23. Je reviendrai lire car la quantité d'émotions présentes est telle que je n'arrive pas à mettre de mots sur ce que je ressens.
    Une seule chose: JE SUIS DE TOUT CŒUR AVEC TOI même si ces temps derniers, je n'ai pas eu le temps de papoter ...
    Grosses bises épaminées........

    RépondreSupprimer
  24. Bonjour Epamin',
    Quelle belle surprise! C'est un plaisir de te lire à nouveau après cette courte absence.

    Je te remercie d'avoir déposé tendrement un petit cadeau sur le bord de ma fenêtre ouverte.

    Becs sue-crés pour la mamie et le tout-petit de 5 mois déjà. Xx

    RépondreSupprimer
  25. Je pense à toi et t'envoie des énergies positives, tu mérites tellement plus ! xoxox

    RépondreSupprimer
  26. Bonsoir Dominique,
    Tous ces tendres mots d'amitié rejaillissent en caresse, me bercent et me protègent.

    Sans cette petite fenêtre ouverte, je ne sais pas qui m'aurait envoyé tant d'amour. Merci pour tous ces cadeaux!
    Becs sue-crés à volonté xxx
    Je prie pour toi tous les soirs.

    RépondreSupprimer
  27. *** Une belle et douce pensée pour toi Grimimi, je suis avec toi avec mon cœur, très près de toi. BISOUS et merci pour ton message chez moi ! :o) ***

    RépondreSupprimer
  28. Bonjour Nancy,
    Heureuse de te revoir après cette pause/blog.

    Tes gentils mots laissés par ma petite fenêtre ouverte sont toujours réconfortants. Merci!
    Amitié et becs sue-crés! xx

    RépondreSupprimer
  29. D'ailleurs, « il » ne t'a pas guérie, Sue. TU te guéris lentement et prend conscience de la réalité, te respectant, ce qui provoque des réactions chez ton fils. Comment atteindre une personne qui lâche prise sur les disputes et les malentendus et n'a qu'un but, indépendant de tous ceux-ci...

    Bisous aux fleurs de pavot du jardin

    Zed ¦)

    RépondreSupprimer
  30. Bonjour Zed,

    Tu as raison sur toute la ligne.
    J'ai parfois l'impression que j'échange avec ma psy...

    Le détachement... si salvateur (envers les parents seulement).

    J'adore cette petite fenêtre ouverte par où entre de belles surprises sans factures...

    Amitié et becs sue-crés xx roulés dans le caramel bio.

    RépondreSupprimer

Ne partez pas... sans laisser une trace de votre passage.
MERCI !

Related Posts with Thumbnails