mercredi 3 mars 2010

Croyez au semeur de rêves!

Réalisée par SueL en avril 2003

Les belles maisons!  J'en ai rêvé pendant des années... même avant de me marier.  Après nos fiançailles, j'ai réalisé que je n'avais rien et je devais commencer mon trousseau...  Depuis que je travaillais, je remettais toujours ma paye entière à maman même si parfois je trouvais ça injuste.  Oui, elle me donnait cinq dollars sur les vingt-cinq dollars que je gagnais comme réceptionniste dans un bureau d'avocats.  Pourtant c'était un bureau renommé mais, tous les vendredis, je devais passer devant chaque avocat pour demander mon argent.  Mon salaire n'était pas réparti en parts égales et l'avocat en me regardant, disait: « C'est combien déjà! »  J'avais mon petit papier et je répondais 6.40$ ou 8.60$ ou 10$. C'était humiliant, même très humiliant surtout quand tu as 15 ans que tu es jolie mais que tu penses que tu louches d'un oeil.  Pendant les neuf mois à cet endroit, il n'y a pas une semaine où on m'a remis ma paye sans que je la quête.  Ces trois hommes de loi, élégants, instruits et respectés m'ont fait découvrir un aspect, chez certaines personnes riches, que je n'avais pas soupçonné.

Avec ce beau cinq dollars, je devais payer mon transport, mes dépenses, et ma caisse d'épargne de un dollar par semaine, déposé à la banque pour les cadeaux des Fêtes. Difficile d'économiser plus.  Un samedi, pour aider à déménager le bureau, on m'avait offert vingt dollars...une fortune et j'avais fait des projets  Mais pour maman c'était à elle, je devais lui remettre cet argent. J'ai essayé de lui expliquer mon point de vue mais il n'y avait rien à faire.  Je n'ai jamais fait d'heures supplémentaires par la suite.  Puis le jour où on m'a refusé une augmentation de salaire, je suis partie. 

En octobre 59, j'ai trouvé un nouvel emploi à 55$ semaine, comme ouvrière dans une usine de biscuits.  On se fiançait à Noël, je devais faire des plans... pour acheter les meubles et le reste.  Je payais, maintenant, une pension de 15$, mon fiancé me donnait sa paye que j'administrais, une vraie Germaine comme on dit aujourd'hui mais c'était la seule façon d'économiser. Au début de l'été 1960, nous avons acheté nos meubles (neufs) et fait notre réservation à l'hôtel "La Sapinière" dans les Laurentides, et après quelques privations... nous avions l'argent pour tout payer.  J'ai laissé mon emploi un mois avant le mariage parce que ma mère disait « S'il n'est pas capable de te faire vivre, tu es mieux de ne pas te marier. »  Mais ce que j'espérais le plus, c'était un logement où il y aurait un peu de confort et des arbres dans les alentours.  Quand tu n'as jamais eu un bain et de l'eau chaude depuis ta naissance, qu'il n'y a pas un pouce de verdure ni un arbre sur ta rue, tu veux en te mariant au moins avoir le minimum.  Et le minimum que j'aimais coûtait 72$ par mois et mon fiancé trouvait ça trop cher...  Donc, nous avons loué pour deux ans à 42$ par mois, en face de ses parents, un beau petit quatre pièces, sur une belle rue avec des arbres.  L'intérieur était ancien mais en bonne condition. Nous avions des planchers en lattes de bois franc, une salle de bain, mais sans réservoir d'eau chaude, ce qui m'obligerait à faire bouillir l'eau dans de grandes cuves pour la lessive et les bains... Nous nous sommes mariés le 27 août 1960, j'avais 17 ans et 15 jours exactement et lui avait 24 ans.  En 1962, M.. notre premier garçon est né.  Ses grands-parents l'adoraient et nous étions heureux d'être si près d'eux et de nous entraider.  Mais j'avais toujours en tête que le prochain déménagement serait pour entrer chez nous, dans notre maison. Pendant les quatre années que nous avons habité dans ce petit quatre pièces, il n'y a pas un sous qui sortait sans que je sache où il allait.  Tous les ans, je prenais une obligation d'épargne de 1,000.$. 

En 1964, après quatre ans d'épargne et quatre mille dollars plus tard, il était temps de nous installer chez nous.  Je ne conduisais pas et j'avais peur de m'éloigner de ma famille et mes amis/es.  Mais les meilleurs prix étaient en banlieue.  Nous sommes allés voir en éclaireur un beau samedi de janvier, j'ai eu un gros coup de coeur pour une jolie maison neuve qui coûtait 11,500$.   Heureuse, je faisais des projets, je décorais et il y avait trois chambres, moi qui voulait un autre bébé.  Le lendemain, nous sommes partis avec mes parents pour leur montrer notre future maison... et là mon père qui n'a jamais voulu être propriétaire a dit:  « C'est trop cher, attendez... les prix vont baisser. »  Mon mari l'a aimé cette phrase. Quand je repense a cette journée, je crois que la peur de la banlieue est la seule raison pour laquelle j'ai demandé à papa de nous accompagner.

Nous avons loué un logement plus moderne, plus grand et l'année suivante en 1965, j'étais maman de S..un autre petit garçon. Nous avions acheté une auto neuve, mais je n'oubliais pas mon projet. Pour réaliser ses rêves, il faut y croire et je croyais qu'il était préférable que l'on achète à Montréal. C'est après un ultimatum et 17 ans de mariage, qu'enfin mon rêve est devenu réalité.  Élever des enfants dans un haut de duplex avec les propriétaires qui habitent en bas, c'était une torture pour moi.  Après avoir empêché mes enfants de courir, de faire du bruit, etc... enfin ils étaient libres.  À 12 et 15 ans, je crois qu'il était temps...  Un sous-sol pour recevoir des amis/es, installer une table de ping-pong, pouvoir bouger et bricoler dans le garage... C'était le bonheur! 

Quatre ans plus tard, en juillet 1981, je quittais la maison, en laissant mes garçons, mes meubles, mon chien, mes rêves, mon passé et mon futur. Nous nous étions toujours faits confiance et je n'ai jamais pensé que notre mariage pouvait se terminer de cette façon.  Pendant 21 ans, j'ai été comptable, ménagère, cuisinière, couturière, infirmière, éducatrice en plus de travailler à l'extérieur à temps plein pendant 10 ans.  Il a pleuré quand je suis partie mais 2 mois plus tard il y avait une autre femme, plus jeune, dans ma maison et un an après il mettait notre fils M.. dehors parce qu'il n'enlevait plus ses souliers quand il entrait et S.. l'a suivi.  Sa nouvelle conjointe avait hâte d'être seule avec lui et son p'tit gars de 9 ans. Lors du règlement de divorce, sur les 30,000$ que demandait mon avocat, j'ai reçu la somme de 7,000$ ce qui revient à moins d'un dollar par jour.  Mon ex mari était travaillant, fidèle, honnête mais il m'a fait découvrir une personne que je ne connaissais pas et il m'a déçue terriblement.
                                                    
Toujours croire en nos rêves!!!
                                          
Peinture: Étude selon l'oeuvre de Pauline Boudreau

32 commentaires:

  1. Coucou, Grimimi!
    Parfois, le semeur de rêves nous embrouille l'esprit et le cœur.
    Pas toujours facile d'équilibrer l'émotionnel et le rationnel et parfois, il faut attendre un peu...longtemps!

    Bises épaminées

    RépondreSupprimer
  2. Epamin'
    Présentement l'heure au Québec est 03:03.

    Je crois que demain je ferai une réponse plus intelligente... alors Sue va aller rejoindre son vieil amoureux et sa belle chatte Alice.

    Becs chinois sue-crés xx

    RépondreSupprimer
  3. Ah! rêver !!! j'ai beaucoup aimé te lire c'est dans le réel pour moi.
    Moi aussi j'ai rêvé et il y a 3 mois de ça et 21 ans de vie commune, plus grand chose non plus j'ai changé de région et pleine d'espoir je repars le coeur plus léger en souffrance mais léger.
    Je te souhaite une très bonne journée.Heureuse de te connaître un peu.

    RépondreSupprimer
  4. Bonjour Françoise.

    Bienvenue et merci pour cette première visite.

    Difficile après 21 ans... mais des ailes m'ont soulevée et en juillet on fêtera nos 29 ans de vie commune.
    On ne part jamais pour rien... Quand il y a plus d'ombre que de lumière comme une fleur on se fane.
    Maintenant ton coeur plus léger volera librement.

    Par ma fenêtre ouverte, tu as déposé une partie de toi et de tes rêves d'espoir. Merci!

    Becs chinois sue-crés xx

    RépondreSupprimer
  5. Bonjour Epamin,

    Sans mes rêves emplis d'espoir je me serais étiolée...
    J'ai lutté pour ne pas être brisée ou briser ceux que j'aimais le plus au monde. Puis un jour, une lumière m'a dirigée vers un nouveau chemin...

    Merci de m'avoir offert ce beau cadeau de sagesse par ma fenêtre ouverte.
    Becs chinois Xx Sue

    RépondreSupprimer
  6. Je me suis un peu reconnue dans tes débuts. Moi je gagnais 21dollards, je donnais presque tous il ne m'en restais que 5 pour mes dépenses. On dit qu'aujourd'hui c'est difficile pour les jeunes, mais moi je crois qu'ils ont beaucoup plus d'avantages que nous en avions. La vie nous réserve bien des surprises tu as refet la tienne et tu es maintenant heureuse avec ton Normand. Je suis bien contente pour toi.

    RépondreSupprimer
  7. Bonjour Grimimi,

    Moi, en 1990, il y a eu la mort de mon fils Vincent, en 1991, la naissance de Mist, lorsque j'ai décidé de ne plus retourner sur le marché du travail, toutes mes amies m'ont dit, et tu feras quoi quand il te quittera ?
    Comme si c'était automatique qu'il me quitterait un jour...

    Je suis peut-être chanceuse, mais nous serons mariées 25 ans en octobre...

    Parfois les rêves deviennent réalité, même si toutes sortes d'obstacles se pointent...

    Et des épreuves il y en a eu...

    Et il y en a encore...

    :)

    RépondreSupprimer
  8. Bonsoir Solange,
    Deux grands-mamans ont vécu des conditions similaires à une époque de leur vie.
    Maintenant, elles vivent sur le blog des situations qui leur rappelent des souvenirs...

    Merci d'avoir partagé quelques souvenirs par ma petite fenêtre ouverte.
    Becs chinois sue-crés xx

    RépondreSupprimer
  9. Bonsoir Dominique,
    Quel âge avait Vincent? C'est un drame épouvantable que de perdre un enfant...même si je ne connais pas cette douleur.

    La vie nous réserve beaucoup de surprises, des joies et des peines.
    Je pense que les rêves nous permettent d'accepter plus facilement la vie et de vivre dans l'espoir.

    Une petite fenêtre ouverte nous a permis de parler doucement de la vie... Merci de ce cadeau précieux.
    Becs chinois sue-crés xx

    RépondreSupprimer
  10. Ohhh oui Grimimi!! Il faut croire en ses rêves... arrêter de faire l'autruche et vivre :)
    Vous êtes géniale!!!
    xoxoxo
    -Jane

    RépondreSupprimer
  11. Bonsoir Jane,

    Je pense que tu commences à croire au semeur de rêves...
    Tu as cru en toi et ta première peinture, "Petit Prince", est accrochée au mur de la chambre de ton fils et c'est ton oeuvre, Jane.

    Tu dois fêter cette création unique sinon tu ne fêteras jamais. Tu es une artiste dans l'âme, c'est un des plus beaux cadeaux que la vie pouvait te donner.
    Gratitude dans ton cahier...

    Par ma petite fenêtre ouverte, j'ai reçu un cadeau inestimable de la part d'une artiste dans l'âme.
    Jane tu es "Ma Puce"! Je t'embrasse sur les deux joues et te donne un beau bec chinois X Sue

    RépondreSupprimer
  12. tout à fait émue et concernée par le récit de ce parcours de vie..
    une manière de prendre distance par rapport à tout ce qui nous est arrivé et nous arrive encore..n'as - tu pas envie d'écrire une autobiographie complète?
    j'adhère pour ma part à l'APA( association pour l'autobiographie)de dimention internationale

    RépondreSupprimer
  13. Gimimi, Vincent a vécu 15 heures, il est arrivé Sarah avait 18 mois... Quelle douleur...
    La perte d'un enfant...
    Inexplicable, pas de mots pour le dire...

    Vincent aura 21 ans le 15 mars, je me suis trompé sur la date de naissance, il est né et parti le 15 mars 1989...

    Sarah est né en 1987,
    Vincent en 1989,
    Mist en 1990,
    Le loup en 1992.

    Nous en voulions 6...
    Nous avons dû arrêter après le Loup, santé oblige...

    Mais j'ai une belle famille, je suis prévilégiée ! Et tellement heureuse, mon mari est exeptionnel et mes enfants aussi.

    Comme tu me l'a dis, on grandit avec les épreuves !

    xox :)

    RépondreSupprimer
  14. Bonjour Micheline,
    Merci de ta visite et Bienvenue!

    Sûrement que dans notre parcours de vie il y a certaines similitudes.
    Je fais le tour de mon jardin et j'arrache les mauvais herbes...
    Écrire une autobiographie...cela pourrait être un défi intéressant.
    En lisant ton blog je suis émue. J'ai commencé par la fin et je remonte tranquillement.

    Je te remercie d'avoir laissé, par ma petite fenêtre ouverte, un cadeau très apprécié.
    Becs chinois sue-crés xx

    RépondreSupprimer
  15. Coucou Sue juste un bisou amical et ensoleillé car du bout du monde bcp de Pb de connexion mais je voulais venir te voir...

    je dois relire tous tes beaux textes que je parcours hélas trop vite en ce moment tant je cherche à profiter de mes amis ici et de ma chère Guyane...
    maisje suis mà et je pense svt à toi

    gros bisous

    RépondreSupprimer
  16. Bonsoir Grimimi,

    Si je puis me permettre, je dirais que ta vie n'a pas été un long fleuve tranquille.
    Ce qui m'a le plus choquée dans ton histoire, c'est de constater que ta mère retenait 20 $ sur ton salaire. C'est fou ! L'inverse m'aurait semblé plus naturel. Ensuite l'attitude de ton ex mari. Comment peut-on mettre son propre enfant à la porte de sa maison !!!

    Je comprends que tu souhaites te lancer dans l'écriture (Référence à un billet laissé sur mon blog) Tu ferais le bonheur d'un réalisateur en contant ta vie ma pauvre Grimimi.
    Cette vie qui n'est pas toujours juste n'est-ce pas ? Mais...je maintiens que l'ascenseur revient un jour où l'autre.
    Alors... Courage ma Grimimi ! Tiens bon la rampe, je sais que tu en es capable.

    Petite note. J'aime beaucoup ton tableau, je le trouve très doux.

    Je te fais une multitude de becs sue-crés ;-) Et t'envoie mes chaleureuses et amicales pensées.

    RépondreSupprimer
  17. PS. Je viens de lire le message laissé par Dominique.

    Perdre un enfant est le pire des drames. LE PIRE !!!

    RépondreSupprimer
  18. Bonsoir Dominique,

    Je voulais cinq enfants, après mes deux garçons, j'aurais aimé avoir une fille mais je n'ai pas pris de chance sur le 50-50.

    La vie t'a envoyé une épreuve difficile et t'a donné des êtres pour t'entourer et t'aimer.

    Merci de ton cadeau laissé par ma fenêtre ouverte.
    Becs chinois xx

    RépondreSupprimer
  19. Bonjour Nanou,
    Consacre ce beau moment au plaisir et à la relaxation... les blogs seront toujours là.

    Demain c'est mon "Vendredi Heureux" avec Jo, et Th viendra. Pense à moi et dis-toi que grimimi a préparé pour ses deux coeurs le menu commandé depuis le mois passé.
    Des coquilles aux fruits de mer et un pouding chômeur.

    Merci de ce cadeau laissé par ma petite fenêtre ouverte.
    Becs chinois xx Sue

    RépondreSupprimer
  20. Bonsoir Do,

    Il m'arrive parfois de pleurer en écrivant un billet pourtant je ne me suis pas apitoyée sur mon sort.
    J'ai bien réussi ma vie... mais il y avait des zones grises.
    Peut-être que les 4 dernières années ont ouvert des tiroirs verrouillés à double tour.
    Je poursuis la thérapie par l'écriture et je constate déjà certains changements positifs.

    Je t'envoie, par ma fenêtre ouverte, un gros câlin et des becs sue-crés à la tire d'érable xxxx.
    Je te remercie pour ton généreux cadeau.
    Sue

    RépondreSupprimer
  21. Do,

    Le drame est toujours relatif à la personne qui le vit...

    Pour mon billet, merci pour la peinture... et mon ex, je ferai bientôt un billet sur son cas...
    pas triste celui-là
    Becs chinois dans biscuit fortune xx Sue

    RépondreSupprimer
  22. TU PARLES DE FRAGILITE
    T ES UNE GEANTE MA SUE
    JE TADMIRE ET JE TEMBRASSE TRES FORT

    RépondreSupprimer
  23. ,je te lis souvent mais jamais j'ai laissez un message mais aujourd'hui ton histoire me touche,vois-tu j'ai été marié pendant 18 ans et on vivait ensemble,j'ai cru que c'étais un homme bon,mais la naissance de ma fille il a commencé alui faire mal juqu'a ce qu'elle pleure j,ai mis cela sur le compte de son inexpérience errreur.j'ai pris un soins jaloux de mes enfants jusqu'a ce qu'il me demande de choisir mes enfants ou lui c'etais au mois d'octobre et le choix n'a pas été difficile mes enfants,et aujourd'hui je vois qu'il est un sale manipulateur,ila toujours raison,mais bon il est parti avec une manipulatrice et il vont bien ensembles,Et aujourd'hui je récolte ce que j'ai semer..ll'amour de mes enfants assez vieux et qu'il ne veulent plus revoir,car il étais trop agressif et menteur,et j'ai un immense plaisir avec mes petits enfants que je vois tout les jours et ils me disent Mamy i love you,alors pour moi et mon ami de coeur que mes enfants trouve charment,mais j'y vais tranquillement sans leur faire de mal et c'est mieux que de gagner a la loterire,L'amour qu'il ont pour moi seulement est ma récompense.

    RépondreSupprimer
  24. Bonjour Lilia,
    Heureuse de voir un beau coucher de soleil par ma petite fenêtre ouverte.

    En lisant ton comm mon coeur bat la chamade... Ces quelques mots sonnent "Victoire". Je crois à mon potentiel et je ne laisse plus les autres prendre ma place.
    Maintenant je peux faire face...

    Lilia, je te remercie de m'avoir offert la confiance en cadeau par ma petite fenêtre ouverte.
    Becs chinois sue-crés xx

    RépondreSupprimer
  25. Anonyme,
    Merci pour ta visite et Bienvenue!

    En te lisant, je pensais à tous tes rêves qui sont devenus des cauchemars.
    Tu as souffert dans cette dure relation et en le quittant tu as protégé tes enfants. Aujourd'hui, tu vis dans la paix, entourée de l'amour et la tendresse de tes enfants et petits-enfants.
    Le bonheur n'est pas dans le matériel mais dans les émotions partagées avec les gens qu'on aime.

    Par ma fenêtre ouverte, tu m'as offert un cadeau dans un emballage neuf sur lequel je dépose des voeux de bonheur pour vous tous.
    Becs chinois sue-crés Xxxx

    RépondreSupprimer
  26. merci Grimimi Sue ,pour tes encouragements,malgréle fait que mes enfants on 26,19,17 ans ils ne veulent rien savoir de leur peres mais ceci est son probleme a lui apres le mal qu'il eur a fait en les abandonnents sans prévenir pour vivre une autres vies,pour moi ce qui est important a mes yeux c'est leur amours pour moi qui compte et la force que je leurs ai transmis qui compte,mais,il y a un gros mais..j'ai une petite fille qui va avoir 4 ans dans 2 semaines c,est ma princesse,elle n'a pas revue son grand-pere depuis le 9 novembre,car il vie en se foutant de tout,mais comme je déménagerais pour Juillet(car elle et son petit frere reste chez nous avec leur parents dont mon fils l'ainé)elle fait une crise a chaque fois qu'elle reviens de la garderies et que je ne suis pas la,pourtant je la prépares en lui disant qu'ellle va venir faire dodo chez mamy toutes les fins de semaines,elle pourra mettre ses jouers chez moi et qu'elle va faire dodo dans mon lit,je faits tout pour la rassurer meme en lui disant qu'elle pourrait m'appellez tout les jours et que je serai toujours présente pour elle.mais il n'y a rien a faire a la garderies ils me disent que vu que son grand-pere la abandonné et qu'elle ne la jamais revues,c'est la cause de son angoisse et qu'elle commence deja a faire une petite dépression aidez-moi s,v,p j'aime ma princesse et jamais personne ne lui feras de la peine s,en me passez sur le corps,mais de la voir deja triste me fend le coeur ,pour moi c'est mon bébé.aidez-moi et aidez-la merci a l'avance.

    RépondreSupprimer
  27. en passane chere Grimimi Sue j'ai lu ce que tu a écrit au semeur de reve,j'y suis passez par la aussi,mais apres 18 année de mariage,et lorsque je regarde parfois en arriere,je m'appercois que le semeur de reves avais bien passé,mais il est devenu une prison,dont je suis en plein procédure judiciere,pour pouvoir me libéré,de cette enfer,et c'est que sur le coup tout nos reves se brisent,mais parfois il faut regarderen arriere pour voir tout le mal qui c'est fait,pour mieux apprécier nos bohneur qu'on se construit a tout les jours,et nos épaules deviennes plus legeres,sourtout lorsque on découvre un ami que l'on connaissait avant et que l'on voit l'amour qui etais devans nous,et que pourtant on n'avait rien vu,tout se replace lentement mais surement pour ne plus avoir se semeur de reves,parce que maintenant on ne dors plus.beaucoups de bisou chinois xxx

    RépondreSupprimer
  28. Bonjour Grimimi!
    C'est la première fois que je laisse un commentaire, même si j'ai lu plusieurs fois tes billets. Tu te racontes tellement bien, que tu devrais en faire une biographie. Je ne lis que ça, des bios et je t'assures que la tienne serait intéressante. Je vois que tu es une grand-maman qui a dû se battre pour voir ses petits enfants, mais je n'ai trouvé la raison nulle part. Qu'est-ce que tes fils ont à te reprocher! Je vois combien tu adores tes petites enfants, franchement ça me dépasse...

    RépondreSupprimer
  29. Bonjour Anonyme,
    Plusieurs personne font le choix de vivre une autre vie et ce n'est pas nécessairement un abandon de leurs enfants et responsabilités.
    Quelqu'un de responsable continuera de l'être..

    Pour ta petite-fille de 4 ans, je suis désolée pour elle et toi. Je ne suis pas qualifiée pour donner des conseils. C'est l'âge où l'enfant commence à comprendre et son insécurité grandi. Je sais que tu trouveras les mots pour la rassurer, un coeur de mamie sait écouter pour consoler...

    Parfois, on attrape nos rêves au vol et il peuvent être des leurres... mais l'important est de se réveiller, de continuer avec une nouvelle destination.
    Becs chinois sue-crés à saveur de chocolat noir Xxx

    RépondreSupprimer
  30. Bonjour Pur bonheur,

    Je te remercie pour ta première visite. Voir la petite photo d'un/e chat/te accroché/e dans mon cadre d'amis/es fidèles est un pur bonheur...

    Tu sais la raison qui a motivé la création de ce blog... les g-p privés de contact avec leurs petits-enfants. Ils sont plus nombreux que l'on pense mais souvent silencieux. La honte, la culpabilité sans raison et la détresse les empêchent de parler.
    Tu me demandes les raisons... j'aimerais savoir. J'ai un doute! L'envie, la jalousie, la possessivité et le contrôle de certaines femmes ce n'est pas nouveau. Malheureusement pour moi, mes fils veulent la paix.

    Je suis touchée par tes compliments et heureuse que tu aimes mon écriture.

    Tu m'as offert la motivation en cadeau par ma petite fenêtre ouverte. Merci!
    Becs chinois xx façon =^.^=
    Sue

    RépondreSupprimer
  31. Dommage d'avoir tant économisé et de n'avoir pu profiter de cette maison avant, comme vous l'auriez souhaité au tout début...

    RépondreSupprimer
  32. Bonsoir Nanou,

    Le temps a été très long, au dessus des propriétairs, avec deux petits gars qu'on empêche de bouger...Je n'aurais jamais dû permettre et accepter cette situation.
    Mon prochain billet sera leur père.

    Merci Nanou, d'avoir déposé sur le rebord de ma fenêtre ouverte, de petits mots un cadeau.
    Becs chinois sue-crés xx

    RépondreSupprimer

Ne partez pas... sans laisser une trace de votre passage.
MERCI !

Related Posts with Thumbnails