mardi 24 novembre 2009

Un p'tit commentaire au passage

La musique adoucit les moeurs...

Cette après-midi, vers 14h30, je visitais "Gelisa". Seule et tranquille, je lisais quelques anciens billets, quand j'ai vu en bas de la page des petits écrans pour écouter de la musique. J'avais un livre qui m'attendait, sur la p'tite table à côté d'un fauteuil confortable, près d'une fenêtre baignée de lumière. Mais la tentation était là et je n'ai pu résister en voyant les titres.

J'ai choisi et pesé sur le bouton. André Gagnon - Un piano sur la mer. Je pensais retourner à mon fauteuil et prendre mon livre. Dès les premières notes, je cherche un crayon pour écrire mes émotions...
"Je vis des moments magiques, j'ai le coeur lumineux, heureux, radieux. Tout est si calme...mon intensité intérieur se détend, je veux rêver, partir sur un nuage, je regarde dehors il n'y en a pas et la musique ralentie, c'est fini. On applaudit." Merci!

C'est trop beau, je dois en essayer un autre. Duo Fortin-Léveillé - Songe de Venise.
"Des notes douces, des accords plus forts. C'est l'euphorie, je découvre cette langoureusse mélodie. Mon corps bouge au rythme de cet air là. J'ai 66 ans, mais je vivrai longtemps parce que j'aime la Vie! Merci..."

Et ça continue. Debussy - Clair de Lune.
"Je fixe l'écran. Les images défilent, les notes s'enfilent, le son se faufilent en moi. Il me pousse, me retient, me berce et m'enlève. Cette musique et ce piano. Ce piano qui me rappelle les dimanches de mon enfance. Tante Alice et Papa au piano, seul ou à quatre mains, et moi assise sagement, je restais là. C'était si beau...." Merci!

J'en veux encore... Gabriel Faure - Piu Jesu.
"Je ferme les yeux, mon coeur s'emballe, je respire... Je suis couchée dans mon lit, la bougie scintille. Tous les soirs, avant de m'endormir, je demande qu'on veille et protège mes trois extraordinaires petits-enfants, leur grimimi, tous ceux que j'aime, ceux qui m'aiment et tous les autres... Quelle voix! C'est l'extase. Un moment de pure grâce. Merci!

J'ai écouté Bac - Sheep may safely Grace et ce fut la dernière pièce. Je me croyais sortie de mon corps, je survolais l'espace, j'étais en état d'osmose et rien ne pouvait être plus grandiose que cette musique par ce bel après-midi de novembre. Les hasards me comblent... (je reprends ici un commentaire reçu par Nanou La Terre aujourd'hui) Merci!


La gratitude est une fleur dans le jardin du coeur.
La musique donne une âme à nos coeurs et des ailes à la pensée.

15 commentaires:

  1. Je veux être la première pour te dire oui oui pour la musique
    c'est vrai c'est la parfaite osmose
    et lorsque l'on gratte " el oud " cet instrument millénaire de l'orient
    ou lorsque ma fille martèle son piano de ses fins petits doigts, je suis au delà de transporter..
    c'est un état de sublimation si intense c'est comme si on était ivre ou plus
    c'est comme si on est au summum de l'extase
    Que du bonheur!!!

    RépondreSupprimer
  2. Lilia, merci de ta visite,

    Je ne comprends pas encore pourquoi ces mots sortaient si rapidement de mon cerveau en écoutant cette musique. C'est une très belle expérience.

    L'auteur et le compositeur ont sûrement, quelquefois, des instants de création qui proviennent de cette source.

    RépondreSupprimer
  3. C'est vrai que parfois, les hasards nous comblent...comme de me retrouver ici, par exemple, comme ça, par hasard!

    Sur certains blogs, il y a parfois de belles musiques des cœurs...

    RépondreSupprimer
  4. Oui la musique a des pouvoirs magiques de rêve, de création et de détente. Alors tu as passé un bel après-midi!

    RépondreSupprimer
  5. Espamin'

    Il y a des jours où j'absorbe la musique comme une éponge mais contrairement à l'éponge qui devient pesante, moi, je deviens légère comme le papillon.

    Suis-je à me transformer de chrysalide en papillon...

    Merci du beau hasard!

    RépondreSupprimer
  6. Solange,

    J'en suis encore à analyser ce qui m'est arrivé hier.

    Habituellement, pour écrire c'est toujours plus facile dans le silence. Alors, pourquoi hier, tout c'est bousculé dans ma tête?

    Un présage de bonheur sûrement...

    Merci d'être passée par ici

    RépondreSupprimer
  7. Je suis très touchée à la lecture de ton texte. La musique libère les émotions souvent retenues par notre peur d'avoir mal. Elle est aussi un éléxir, un beaume pour les coeurs, une source de joie. Elle est un language universel, le language des dieux.

    Merci pour ce beau message.

    Je t'embrasse

    RépondreSupprimer
  8. Vos aimez beaucoup le piano... Merveilleux..

    RépondreSupprimer
  9. Vos belles prières du soir... J'ai eu un petit pincement.Je ne pourrais non plus m'en passer.Vous les aimez tant vos petits...

    RépondreSupprimer
  10. C'est vrai que la musique nous fais ressentir toute sortes de choses... souvenirs, scènes fictives, émotions diverses etc.

    J'ai aimé comment tu as mis tout ça en mots! Superbe :)

    RépondreSupprimer
  11. Gelisa,

    Quel accueil j'ai reçu lors de ma visite. Je suis avvrivée à l'improviste et tout était en place pour me laisser libre d'explorer à mon aise.

    Merci encore pour cette musique qui, par quelques phrases impromptues, à libérer de beaux souvenirs et de belles émotions.

    J'essayerai d'installer ce gadget...qui rend si heureux.

    RépondreSupprimer
  12. Bonjour Nanou,

    Le piano. L'instrument qui m'a sûrement donné les plus grands monments de bonheur de mon enfance.

    Les prières du soir: Je commence toujours par un "Je vous salue Marie". Sans cette prière répétée en boucles, je ne sais pas comment je me serais sortie, en 1959, de cette agression sexuelle.
    Merci Marie!!!

    Pour les petits: T..., 8 1/2 ans, lors de notre première rencontre le 2 janvier 2009, après deux ans de silence, m'a offert une pierre sur laquelle il y a le mot "LOVE".
    Quand il reste à coucher, il aime après le 10 minutes d'échanges, que je fasse mon rituel.
    J'éteinds la lumière, allume la bougie placée dans les mains d'un Ange (cadeau d'une g-m qui vit le même drame), je dépose la pierre sur son coeur et je récite ma prière. Et dernièrement, il m'a dit: Grimimi, c'est toujours moi que tu nommes le dernier...
    E... est l'aînée, J... suit et T...est le dernier arrivé.
    Maintenant, je fais une rotation des 3 noms. Il n'est pas baptisé...mais il ressent une paix.

    Les vraies histoires de Grimimi Sue.

    Bonne journée chère Nanou La Terre.
    Tendresses pour toi et ton grand xox Vous êtes dans mes prières...

    RépondreSupprimer
  13. Jane,

    La musique. Le plus grand des antidotes contre l'indifférence...

    Merci pour ce mot de gentillesse. C'est toujours un plaisir de lire ton com.

    RépondreSupprimer
  14. La musique à des effets apaisants et bénéfiques. Tu l'as mis à profits et maintenant tu partages cette expérience avec tes lecteurs (trices)... Merci ! :-)

    RépondreSupprimer
  15. Jean-François,

    Tu es un vrai coeu! Merci d'arrêter ici pour m'écrire un p'tit mot gentil surtout que mes émotions de musique ont fait place à la tristesse.

    Je prends mon livre et j'écoute Frank Mills au piano.

    RépondreSupprimer

Ne partez pas... sans laisser une trace de votre passage.
MERCI !

Related Posts with Thumbnails