vendredi 2 octobre 2009

C'était mon "Vendredi Heureux"...

"Vendredi Heureux"

Cette photo de Jo et Th, mes 2 petits-fils, sera sur mon blog à chaque premier vendredi du mois "vendredi heureux". Elle représente vraiment ce qui se passe depuis janvier quand les deux cousins de 10 et 9 ans se rencontrent chez-nous.

Aujourd'hui, comme à chaque "vendredi heureux", à 16h00, nous avons pris Jo chez-lui. Premier arrêt, Tim Horton. Il choisit six beignes et paie avec le cinq dollars que je lui ai remis. La monnaie va dans la banque pour "Les petits déjeuners". Il aime ce rituel.  Ensuite, c'est Costco. Je lui achète une cassette pour la Wii que Th a apporté le mois passé et on rentre au condo.

Ce soir au menu, décidé le mois passé, "la lasagne de Grimimi la meilleure au monde" c'est Jo qui le dit. Il a installé son jeu. On a soupé, parlé de l'école, des amis, etc... Il était seul avec nous, Th avait une pratique de hockey à 18h00 et est arrivé vers 19h30.

Puis, tout à coup, il y a d.e la vie et des rires d'enfants... Deux p'tits gars, qui se voient une fois par mois, s'amusent et rient comme sur cette photo prise lors d'une visite chez leur Grimimi à l'été 2002.

J'ai eu le bonheur de partager, de rire, de savourer la vie avec mes 2 fils, leurs conjointes, mes 3 petits-enfants et Normand. Pourquoi, depuis 4 ans, je dois vivre un deuil sans qu'il y ait eu mort?

" Les plaisirs de la famille consolent de tout "
Honoré de Balzac

10 commentaires:

  1. Confiance!

    Que la joie des bien présents te donne la force de penser que quelque part, il y en a une qui n'a pas fait de véritable choix. Imagine si tu n'avais qu'un petit-enfant et que tu ne puisses le voir.

    Ça ne console pas, mais...

    Zed ¦)

    RépondreSupprimer
  2. J'avais le mot « forse » à recopier... Pas mal proche, hein!

    Zed ¦)

    RépondreSupprimer
  3. Être séparée de ma petite-fille, avoir des droits d'accès limités à mon petit-fils, impliquent une situation familiale qui n'est plus harmonieuse. Je ne vois plus mon fils, nos p'tits soupers, nos réunions familiales, le Réveillons, les d'appels, les rires et les souvenirs... Tout ton p'tit monde est chacun chez-soi! Parfois, ça fait du bien de dire les vrais affaires... et je n'ai pas tout dit.

    RépondreSupprimer
  4. Les familles... sources de bonheur, d'indifférence ou de souffrance. Quant à moi! Personne ne choisit sa famille; il faut composer avec. Alors quand il y a des conjoints/es en plus, oufff! Je comprends plus que tu peux imaginer, chère Grimimi.

    Zed

    RépondreSupprimer
  5. Je n'en doute pas une seule minute que tu avais compris...Avec ton intelligence et ta grande sensibilité, cela ne pouvait être autrement.
    Toutes mes excuses si je t'ai blessée...Un moment de frustration m'a traversée de bord en bord
    Sue

    RépondreSupprimer
  6. D'empêcher une grand-maman de voir ses petits enfants est un acte de violence et j'en suis profondément outrée pour vous.Vous savez, il y a des femmes qui vivent enfermées par un conjoint qui la coupe de tout. Le contraire existe aussi. Mais vous y avez sûrement pensé.

    RépondreSupprimer
  7. Grimimi Sue,

    un gros câlin...

    Zed ¦)

    RépondreSupprimer
  8. Merci pour ta visite sur mon blogue, j'ai lu plusieurs de tes articles avec beaucoup d'intérêts. Moi aussi je suis grand-mère et je garde mes petits-enfants plusieurs jours par semaine. Je peux comprendre ta peine, je ne peux m'imaginer être privée de mes petits-enfants.C'est inhumain.

    RépondreSupprimer
  9. Solange, je suis certaine que tu comprends...
    Être mère un jour c'est être mère toujours.
    Quand on ne rit plus avec nos enfants devenus grands, qu'on voit nos petits-enfants 77 heures-30 minutes par année, on n'a pas d'autre choix que de lâcher prise et d'aimer ceux qui nous aimerons.

    RépondreSupprimer

Ne partez pas... sans laisser une trace de votre passage.
MERCI !

Related Posts with Thumbnails