lundi 14 septembre 2009

Histoire des "vendredis heureux"

Tout à commencé le 20 octobre 2005...

J'ai appelé mon fils pour lui souhaiter "Bonne Fête". Il avait déjà 40 ans! Nous devions nous réunir, famille et amis, le samedi suivant pour fêter ça. Après une heure de conversation, il m'a dit qu'il viendrait seul dimanche (sans femme, ni enfants) à l'anniversaire de ma mère (93 ans). Après avoir tenté de savoir pourquoi les enfants ne venaient pas, sa réponse était toujours la même « Is...... ne veut pas ». Il est venu seul... puis en partant il m'a remis une enveloppe brune de la part de sa femme. A l'intérieur, il y avait le petit bracelet de Mève... Ce petit bracelet Zoppini qu'elle aimait tant et que je lui avais offert en août 2005. Ce geste était réellement cruel.

Je n'ai pas été invitée à son party de fête et le téléphone a cessé de sonner.

Ils ne sont pas venus au traditionnel Réveillon de Noël, mais le lendemain mes 2 petits-enfants (8 et 6 ans) m'ont appelée. J'ai pleuré en raccrochant.

Lors du décès de ma mère en août 2006, mon fils est venu au salon funeraire avec ma petite-fille Mève mais Jo et sa mère n'étaient pas là.

J'ai revu les enfants 5 fois en 2006. En janvier 2007, mon fils m'a dit: « Is...... ne veut plus ». J'ai parlé à sa femme, j'ai tenté de savoir pourquoi, elle gardait le silence... Il n'y avait rien à faire. J'ai contacté un avocat qui m'a renseignée sur l'Article 611 du Code civil du Québec. 

En juillet 2007, le tribunal m'a accordé les droits d'accès suivants:
- Chaque premier vendredi du mois de 16h00 à 21h30; (les vendredis heureux)
- la journée de mon anniversaire (12 août) de 16h00 à 21h30;
- le 28 décembre (Noël) de 16h00 à 21h30. C'est 77 heures par année.

Chaque minute est précieuse. On fête les évènements avant ou après, ce n'est pas grave, l'important est d'être ensemble.

Le 3 août 2007, on avait fêté nos "Retrouvailles" avec des ballons multicolores, pour souligner leur anniversaire déjà passé (mai et juillet), le 12 août c'était mon anniversaire. une autre belle occasion de fêter. Septembre, un pique-nique dans le parc (j'ai encore les belles fleurs (séchées) que Mève avait coupé avec Normand), puis le 1er vendredi d'octobre pendant que Jona courait dans les estrades, sa soeur Mève était  dans la piscine pour son cours de natation (qui avait toujours été le samedi matin avant que le juge me donne des accès le vendredi). En novembre, les enfants ne sont pas sortis de la maison... Mève n'est jamais revenue. Je ne l'ai plus revue depuis bientôt 2 ans. Son frère, Jo, est revenu pour fêter Noël le 28 décembre, et chaque fois qu'on stationne l'auto devant sa porte, il arrive vers moi avec un beau sourire. Parfois, il me demande s'il peut venir plus souvent. Qu'est-ce qu'on répond à un enfant de 9 ans...   Demande à tes parents.
C'est un crime de priver les enfants de voir leurs grands-parents. Tout ça est si triste.

Vive les "Vendredis Heureux" chez grimimi!


* Photo de Jo avec son cousin Th prise à Pâques 2002 chez grimimi.


1 commentaire:

  1. Tu n'as jamais vu le fond de l'histoire ????
    Elle avait quoi contre toi ?
    Tu as volé une banque ? tu es une criminel notoire ? tu fais de la prostitution ? pire tu es une politicienne ? je fais de l'ironie bien sur...
    Mais en fais j'en frisonne.

    je poursuis ma lecture suspendue à ta plume !

    RépondreSupprimer

Ne partez pas... sans laisser une trace de votre passage.
MERCI !

Related Posts with Thumbnails